leral.net | S'informer en temps réel

Maha Cissokho écope 10 ans et 3 millions d’amende

COUR D'ASSISES DE MATAM

Importation en contrebande de marchandises prohibées et trafic international de chanvre indien. Pour ces chefs d’accusations, le malien Maha Cissokho a pris dix ans et 3 millions d’amende.

(MATAM) – Les juges ne pouvaient pas aller en deçà d’une peine de dix ans, peine minimale en matière de trafic international de drogue, infraction élevée au rang de crime depuis l’existence de la «Loi Latif Guèye» portant criminalisation du trafic intérieur et international de drogue …


Rédigé par leral.net le Mercredi 23 Mai 2012 à 06:20 | | 0 commentaire(s)|

Maha Cissokho écope 10 ans et 3 millions d’amende
Reconnu coupable de ce crime, le sort de Maha Cissokho un ressortissant malien arrêté pour importation en contrebande de marchandises prohibées et trafic international de chanvre indien, s’en trouvait ainsi scellé. Se présentant à la barre comme un jeune cultivateur issu d’une famille de onze enfants dont cinq filles, le mis en cause âgé de 20 ans au moment des faits n’a jamais été à l’école aussi bien française que coranique. Face aux difficultés de la vie, notamment celles d’un paysan ne vivant qu’à partir des faibles revenus de ses récoltes, il décide de quitter son Mali natal pour «aller chercher du travail au Sénégal». Friand du chanvre indien qu’il dit utiliser depuis plusieurs années, le jeune homme qui va vers une destination inconnue, ‘pense à se ravitailler pour sa consommation’. Cela se fera auprès d’un vendeur du nom de Dougouti domicilié à Niamakoro un quartier de Bamako avec lequel il est rentré en contact par l’entremise d’un de ses amis. «Le prix du kilogramme m’a été monnayé à 25.000 F Cfa, et j’en ai pris 9 (neuf) destinés à ma consommation personnelle », argue-t-il devant la barre. La déclaration suscite un brouhaha dans la salle. «Autant de chanvre indien pour une consommation personnelle, c’est peu courant…et peu crédible aussi, surtout pour un voyageur qui ne sait pas où il va», fait remarquer le président.

Sur le fait, pour les magistrats qui siégeaient «l’inculpé pour se dédouaner, changeait totalement de version». Ainsi de l’avis de l’avocat général, Cheikh Diakhoumpa, les faits sont tout autre et qu’en la sorte, les effets attendus de la marchandise ne pouvaient se contenir tout juste pour une consommation personnelle.

En effet, c’est bien à l’issue d’une fouille effectuée par les éléments de la brigade de gendarmerie de Sémmé en patrouille de sécurisation le 22 février 2009, que le sieur Maha Cissokho a été appréhendé en possession de 18 kilogrammes de chanvre indien dissimulés dans un sac.

En son temps, interpellé sur la provenance de la drogue, le jeune homme avait déclaré «l’avoir acquise au Mali à 450.000 francs auprès d’un inconnu pour l’écouler à Matam en passant par Kidira, Bakel puis le long du fleuve à bord d’une charrette pour échapper au contrôle des forces de l’ordre».

Convaincu ainsi que les charges d’accusation ne souffraient d’aucun problème, le représentant du parquet demandera à la cour de condamner l’inculpé à 10 ans d’emprisonnement. Pour l’avocat de la défense qui dit être surpris par la ténacité de la réquisition «aucun acte matériel ne prouvait que la marchandise était destinée à la vente».

En plus, renchérit-il «le sieur Maha Cissokho ne s’est jamais exercé à la vente de drogue, un trafiquant professionnel doit avoir des points de chute. S’il s’y connaissait, il aurait évité les charretiers qui l’ont approché à Kidira dont la plupart sont des indicateurs de la douane. Fort de tout cela, je demande à titre principal à la cour de disqualifier les faits en détention de chanvre indien pour une consommation personnelle ou le libérer pour qu’il aille soutenir sa famille».

La cour ne le suivra pas dans sa demande car l’accusé, mis sous mandat de dépôt depuis février 2009, a été condamné à prolonger son séjour carcéral. La Cour d’assises qui a jugé irrecevable la partie civile de la douane qui sollicitait une amende égale à la valeur de la contrebande a après délibération requis 10 ans d’emprisonnement ainsi que la confiscation et la destruction de la drogue saisie et une amende de 3 millions contre Maha Cissokho.


sudonline.sn






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image