leral.net | S'informer en temps réel

Maintenant, à nous deux Sénégal !

A deux semaines du match Algérie-Sénégal, il semble bien que la sérénité règne dans le camp algérien. Une sérénité somme toute relative, en ce sens où l’on reste quand même un peu méfiant. Ce match, c’est sur le terrain qu’il faut le gagner. Les Verts, auteurs d’une prestation quelconque mercredi dernier, rentrent maintenant de plain-pied dans la préparation de la rencontre du 5 septembre. «Le 5 sera un autre match, un autre contexte, les choses seront très différentes du match du Touquet.


Rédigé par leral.net le Samedi 23 Août 2008 à 12:28 | | 0 commentaire(s)|

Maintenant, à nous deux Sénégal !
Il y aura une victoire qu’il faudra aller chercher, arracher s’il le faut. Il ne faut surtout pas croire que nous allons jouer de cette façon, ni sur ce rythme-là», affirme Samir Zaoui, le défenseur central de l’équipe algérienne. Pour le match du Sénégal, les Verts seront regroupés dès le lundi 1er septembre à l’hôtel Hilton dans la banlieue est d’Alger. Un entraînement est prévu en fin de journée, deux autres le lendemain et deux le mercredi, une seule séance est prévue le jeudi. L’entraîneur national convoquera pour cette rencontre vingt-deux joueurs, soit tous ceux qui ont été présents, et un défenseur latéral gauche, qu’il aura à choisir entre Harek (Bastia) et Babouche (MCA). Dans le camp algérien, sitôt le match des Emirats (au Touquet) terminé, on a vite plongé dans celui du 5 septembre : «Je ne jouerai pas ce match, pour les raisons que vous savez, je suis sous le coup d’une suspension, mais je serai à Alger aux côtés de mes coéquipiers. Il faudra que toute la troupe soit motivée pour cet important rendez-vous. Les garçons doivent s’arracher pour gagner, on fera tout pour», nous disait le capitaine, Yazid Mansouri. Certains joueurs comme Bezzaz et Zarabi se sont tout de suite projetés dans ce match : «Maintenant, à nous deux Sénégal ! Ce match est capital pour nous, il nous faut absolument le gagner, c’est ce que nous tâcherons de faire le jour J. Nous aurons besoin de beaucoup de force, parce que ce ne sera pas facile. Mais nous sommes déterminés, on fera tout», affirment-ils.

Des supporters en or mais dans le désordre
Ils étaient quelque mille supporters algériens au stade Ferdi-Petit du Touquet à venir des régions avoisinantes assister au match entre les Emirats et l’Algérie mercredi dernier. Fidèles à son image, les supporters algériens d’outre-mer ont été très bruyants en donnant de la voix tout au long de la partie. Sauf que certains d’entres- eux se sont illustrés par un comportement indigne en s’en prenant violemment et sans aucune raison apparente au président de la FAF. Ces supporters, visiblement très en colère, vont alors s’en prendre ensuite à Samir Zaoui et à l’entraîneur adjoint Zoheir Djellouli. Si ce public dans son ensemble a été merveilleux, ce groupuscule de perturbateurs ne devrait pas avoir sa place dans les gradins parmi ces Algériens qui ont vibré pour l’équipe nationale de leur pays.






Hebergeur d'image