leral.net | S'informer en temps réel

Mairie Kaffrine : Le 2e adjoint vole le chéquier d'Abdoulaye Wilane et tente de retirer 300.000 FCfa

La mairie de Kaffrine est secouée par une sombre histoire de vol d’argent. Mountakha Ndao, 2e adjoint au maire de la ville, a volé le chéquier du maire Abdoulaye Wilane avant de tenter de retirer 300.000 FCfa du compte de celui-ci.


Rédigé par leral.net le Mardi 5 Janvier 2016 à 11:28 | | 1 commentaire(s)|

Les faits ont eu lieu le 31 décembre 2015. Selon L'Observateur, c'est de retour d'un voyage à Kaolack que Mountakha Ndao a dérobé le chéquier de Wilane. Vers 10 heures, ce jour même, il décide de se rendre à la Caisse nationale de crédit agricole du Sénégal (Cnca) de la ville pour procéder au retrait de la somme de 300.000 FCfa. Il s’attache les services du sieur Moussa Ndiaye, un chauffeur de camion qu'il a trouvé sur les lieux. Il explique à ce dernier qu’il a perdu sa pièce d’identité nationale. Loin de douter de la véracité des propos de Mountakha Ndao, le chauffeur accepte de rendre service. Seulement, au niveau de la caisse, il sera remarqué que la signature apposée sur le chèque ne corresponde pas à celle du propriétaire. Revenu auprès de Ndao, celui-ci, pour effacer toute trace de lui, lui remet un chèque vierge. Entre temps, les agents de la Cnca, qui ont commencé à émettre des soupçons sur la provenance des chèques, joignent Abdoulaye Wilane au téléphone. Ils lui explique la situation. Pris au dépourvu, le maire de Kaffrine informent ses interlocuteurs de la perte de son chéquier avant de débarquer immédiatement à la banque. L’ayant aperçu venir, son adjoint prend la tangente, abandonnant son "bienfaiteur" ainsi que le chèque à l’intérieur de l’institution financière. Avisés de l’affaire, les policiers procèdent à l’arrestation du sieur Ndiaye. Devant les enquêteurs, ce dernier narre toute l’histoire. Devenu injoignable au téléphone et introuvable dans la ville, le 2e adjoint est arrêté le lendemain par la police. Cependant, pour lui éviter la prison et sauver l’image de la mairie, de bonnes volontés, dont le guide religieux du chauffeur Moussa Ndiaye, qui avait voulu, à son tour, porter plainte contre l’adjoint au maire, ont entrepris des démarche et réglé l’affaire à l’amiable. Au final, les médiations ont porté leurs fruits. Ndao et le chauffeur ont été libérés.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image