leral.net | S'informer en temps réel

Mairie de Louga : De faux extraits de naissance et de certificats de nationalité délivrés à des ressortissants syrien, marocain et jordanien

C'est une information livrée en exclusivité par Actusen.com. La Municipalité de Louga est secouée par une sombre affaire de délivrance de faux extraits de naissance. Moyennant, peut-être, des espèces sonnantes et trébuchantes. Et le faux et usage de faux est si gravissime qu’il implique un Marocain, un Syrien et un Jordanien. A qui, selon les sources de Actusen.com, des agents de la mairie ont, on ne sait pas trop par quelle alchimie, délivré des extraits de naissance. Avec à la clé, des parents sénégalais. Qui l’eut crû?


Rédigé par leral.net le Samedi 28 Novembre 2015 à 17:54 | | 6 commentaire(s)|

Mairie de Louga : De faux extraits de naissance et de certificats de nationalité délivrés à des ressortissants syrien, marocain et jordanien
Preuves symptomatiques de la gravité des actes reprochés aux mis en cause : un certain Louaye Abdoul Sattar s’est fait délivrer un extrait de naissance, selon lequel ce dernier est né le 1er mai 1986, à Damas, en Syrie. De profession, technicien en aluminium-une profession rarement entendue au Sénégal. Refusant de s’arrêter en si mauvais chemin, ces agents de la mairie de Louga ont, toujours dans cet extrait de naissance, attribué à Louaye Abdoul Sattar une génitrice du nom de Awa Diop, domiciliée au quartier Artillerie.

Autre faux et usage de faux : un Marocain s’est fait octroyer un registre de naissance. Son nom Kzoiaki Boissy, né le 5 octobre 1981 à Kénitia, au Maroc. Les faussaires lui ont, à cet effet, attribué Ameth et Aïcha comme parents, sortis d’on ne sait pas la cuisse de quel Jupiter. Et comme profession, Kzoiaki Boissy est crédité d’être étudiant.

Un autre étranger, Jordanien d’origine, s’est tapé un extrait de naissance et un certificat de nationalité. Comment ? Mystère et boule de gomme. Dans tous les cas, les présumés auteurs de cette litanie de pratiques frauduleuses, en l’occurrence Demba Barry, Mbaye Ndiaye, un nommé Diagne, ainsi que Mor Sylla, le deuxième adjoint au maire de Louga ont été interpellés. Puis placés sous mandat de dépôt.

Le second adjoint au maire de Louga tombe

Et l’enquête suit son cours, d’autant que, de sources proches de l’enquête, le Parquet de Louga s’est particulièrement montré décidé à éclairer tous les pans d’ombres qui entourent cette vaste fraude. Même si l’établissement du certificat de nationalité, dont on parle dans cette affaire, pourrait faire couler un ou des membres du Tribunal.

Au total, ce sont trois Municipalités qui sont, à ce jour, éclaboussées par ce scandale, qui pourrait avoir des ramifications insoupçonnées. Dans la mesure où plusieurs autres têtes et non des moindres pourraient tomber. Parmi ces Mairies, figurent celle de Louga, de Niomré et la Municipalité de Mbédiène.

D’après toujours les sources de Actusen.com, c’est l’un des présumés auteurs de ce scandale, Mbaye Ndiaye, qui a dénoncé Demba Barry. Qui l’a, à son tour, mouillé. Les mêmes sources ajoutent que le Marocain, le Jordanien et le Syrien, ainsi qu’un Sénégalais, un certain Babacar, sont tous recherchés, à Dakar, pour arrestation, dans le cadre de l’enquête qui se poursuit.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image