leral.net | S'informer en temps réel

Mais où est donc passée la Génération du Concret ? (leral)

Le grand absent du procès pour enrichissement illicite opposant Karim Wade à l’Etat du Sénégal est sans nul doute la Génération du Concret. Cette association, créée en 2006 par Karim Wade et Abdoulaye Baldé, est aux abonnés absents depuis le début du procès. La plupart des co-prévenus de Karim Wade n’était pas des membres actifs de ce mouvement politique qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive entre 2006 et 2012.


Rédigé par leral.net le Mardi 24 Février 2015 à 00:30 | | 27 commentaire(s)|

Mais où est donc passée la Génération du Concret ? (leral)
Il fut un temps où il faisait bon être un membre de la Génération du Concret. Assane Ba, Madior Sylla, Abdoulaye Baldé, Yaya Sakho, Kalidou Diallo semblent avoir oublié leur engagement militant en faveur du fils de Wade. Ces derniers et tant d’autres sous fifres que Wade fils a casé dans des boites juteuses de l’Etat ne font pas entendre leur voix depuis que leur ex-mentor est entre les mains de la justice.
Pourtant, du temps de la toute-puissance de Karim Wade, certains ministres étaient ouvertement estampillés membre de la GC et ils ne manquaient pas l’occasion de le faire savoir. Depuis que Karim Wade a été arrêté rare sont ceux qui lui sont restés loyaux. Certains comme Assane Ba ont émigré aux lendemains de la défaite. D’autres se tiennent loin des projecteurs.
Cheikh Diallo qui passait pour le théoricien de la bande est en froid avec son ancien patron contre qui il a témoigné lors du procès. Amadou Tidiane Wone, l’un des rares à être resté fidèle aux Wade, occupe la fonction de directeur de cabinet de Me Wade. Il est aux avant-postes du combat pour la libération de Karim Wade.
Du fond de sa cellule de Rebeuss, le fils de Wade doit méditer sur son sort. Son Mouvement ne lui est d’aucune utilité depuis son incarcération. Le combat pour sa libération est mené par des mouvements nouvellement créés.






Hebergeur d'image