leral.net | S'informer en temps réel

Maître Abdoulaye WADE : La Révélation du 23 Juin

Le 23 Juin 2011, une perle de plus enfilée dans l’interminable chapelet des dates singulières de l’histoire politique de notre pays, le Sénégal. Ce jour là, Me Abdoulaye WADE s’est révélé citoyen hors pair, Patriote sincère et grand Homme d’Etat face à ses concitoyens. La participation des citoyens à la vie active démocratique suppose de leur part la conscience d’appartenir à la société politique. Mais la fragmentation de ces forces sociales en chapelles hostiles les unes aux autres ne secoue-t-elle pas les fondements de la démocratie ? Durant plus de trente années de combats politiques, le Président WADE a inculqué la conscience de citoyenneté à ses compatriotes.


Rédigé par leral.net le Mardi 5 Juillet 2011 à 18:04 | | 6 commentaire(s)|

Maître Abdoulaye WADE : La Révélation du 23 Juin
Le retrait du projet de loi sur la vice-présidence, en ses motifs et finalités, est une belle leçon servie à l’hétérogène coalition constituée de politiciens, de businessmen, d’avocats qui n’ont jamais gagné de procès, de fonctionnaires internationaux à la retraite et d’intellectuels assoiffés de popularité afin qu’elle sache que la revendication sociale prime sur les choix politiques. Notre société, démocratique, repose sur des valeurs communes, religieuses et morales dont la présence a toujours assuré la limitation positive de pouvoir politique. Par cet acte mature, Me WADE en Grand Homme d’Etat prouve une fois encore aux peuples du Sénégal, d’Afrique et du monde qu’il est ce citoyen hors pair qui confère à la citoyenneté un sens généreux. Il leur a enseigné qu’être citoyen c’est se sentir responsable du bon fonctionnement des réseaux d’intégration nationale et non de leur dislocation. Homme politique multidimensionnel, le Secrétaire Général National du PDS porte-étendard du libéralisme à visage humain vient d’apporter une réponse polysémique à une question sociale formulée par une partie de ses concitoyens parmi lesquels de dignes héritiers spirituels de Mame Abdoul Aziz SY Dabakh (Que Seydina Mouhamet soit satisfait de lui ! Amine !). Les croyances religieuses peuvent avoir une ascendance sur les convictions politiques. Là ou la raison ne t’introduit pas, c’est la foi qui t’y mène. C’est la foi (un don d’Allah) qui éclaire, oriente et trace des repères à Me Abdoulaye WADE dont la capacité de taire ses préjugés et ses goûts dans l’entreprise d’une œuvre d’intérêt national est avérée. Le Président WADE n’entend que la voix de son peuple et de son cœur lequel est empli par Cheikh Ahmadou Bamba, Cheikh Seydi Hadj Malick SY, Cheikh Ibrahima Niass, Mame Bou Kounta, Mame Limamou et d’autres érudits qui ont déjà prié et obtenu de leur Créateur la paix éternelle pour le Sénégal, le leur. Vertueux de cette vertu qui ne s’acquiert que par la faveur divine Me WADE a posé un acte de rectification pour épargner à son pays et à son peuple des contradictions politiques insurmontables qui conduiraient aux contre-cultures et à la violence auxquelles invitent les apatrides de la coalition. L’une des caractéristiques essentielles de ces « Compatriotes » est leur propension à réaliser leurs désirs et instincts pouvoiristes en transgressant les normes démocratiques. Ils refusent de migrer de l’animalité politique vers l’humanité politique à laquelle les convie Me Abdoulaye WADE. L’article 35 de la constitution qui porta le Président Diouf au pouvoir ne s’est pas encore effacé de la mémoire collective des Sénégalais qui se souviennent encore de ce soir des élections lorsque Me WADE fut mis prison avant la proclamation des résultats. 1988 et 1993 sont inoubliables. Condamnés par les délibérations de leurs consciences respectives, les tenants du discours incitant à l’opposition au vote du ticket devraient plutôt se repentir après la leçon de démocratie que vient de leur livrer si éloquemment Me Abdoulaye WADE. L’appel à la violence, à la subversion, à l’insurrection ne s’accommode pas avec l’éthique si chère à Feu Kéba Mbaye. Les Sentinelles de la Génération du Concret aspergent sur la vaillante jeunesse libérale et son leader Modou Bara GAYE le parfum des héros pour leur discipline militante, leur calme et leur intrépidité ce 23 Juin 2011 malgré leur supériorité au plan de la conviction et du courage sur les « tigres en papier » dressés par des con-citoyens encagoulés et cloîtres derrière les baies vitrées. Ces politiciens dopeurs du peuple des radios et des télévisions, moins vertueux que les plus ignobles des citoyens de notre pays ignorent qu’être démocrate c’est respecter et protéger les institutions contre les perturbateurs sans scrupule qui saccagent, volent et pillent les biens privés et étatiques. Leurs pervers commanditaires doivent être démasqués et châtiés de leur « témérité ». Les Sentinelles de la Génération du Concret exigent une intervention chirurgicale pour punir la malveillance irresponsable commise par un rédacteur en chef d’une radio de la place et relayée complaisamment par RFI. Reprendre une fausse information démentie relève de l’intoxication. Les anciens premiers ministres et ministres des affaires étrangères ou généraux à la retraite devraient enseigner à ces ouailles les voies indiquées pour acquérir une intervention militaire étrangère. La saine jeunesse de notre pays et non celle que le Président Diouf qualifiait de malsaine exprimera un refus actif à ces pouvoiristes qui cherchent frauduleusement à se faire légitimer et définira les voies d’une résistance démocratique face à ces gens là dont les fils et femmes ou époux chéris sont mis à l’abri dans leurs forteresses sécurisées et qui voudraient se servir d’elle comme bouclier humain devant les forces républicaines. Les Sentinelles de la Génération du Concret, du Sopi, appellent à une union sacrée de toutes les forces libérales autour de notre candidat Me WADE jusqu’au triomphe dés le premier tour en Février 2012. Elles réaffirment leur fidélité au Ministre d’Etat Karim WADE que Gadio et sa bande admirent et contemplent du regard de leur œil, de leur cœur et de leur âme. Karim Meissa WADE est indispensable à leur existence. Idrissa Seck ne disait-il pas à son congénère Macky SALL : « Ku and ak sa baay xaré ak jambour am ndam jusqu’à l’extinction du soleil » « Ku and ak jambour xaré ak sa baay am xass ak gacé jusqu’à l’extinction du soleil » Le coordonnateur Samba BA Les sentinelles de la génération du concret Thiès Sentinelles.gc@hotmail.fr



1.Posté par Bondo le 05/07/2011 18:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Héy ses douli ndyène yène!

2.Posté par Bondo le 05/07/2011 18:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

boulène gnou yapp, weuy!

3.Posté par Niss NDIAYE le 05/07/2011 19:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

wade n'avait pas le choix, il devait ceder ou quitter le pays avec sa famille, les voleurs,les agresseurs, les assassins(de maitre seye jusqu'a malick ba)....et tout le clan du pds.le peuple se prepare d'avantage pour les foutre dehors.

4.Posté par siga diouf le 05/07/2011 20:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chers amis internautes les injures et les insultes ne mènent en rien. Voici un texte qui suscite un débat objectif si vous avez des idées pour démanteler les arguments avancées à vos plumes sinon il faut la fermer. on arrête pas la mer avec ses bras. Effectivement Wade a donné une bonne leçon de démocratie à tous les sénégalais. Ce n'est pas qu'il n'avait pas le choix mais il a compris le cri de son peuple et il a fait preuve de patriotisme. Vous oubliez que le Président a les forces armées, la police, la gendarmerie sous ses ordres il n'avait qu'à lever le petit doit pour que ses ordres soit exécutés. Faites travaillez vos méninges et vous comprendrez

5.Posté par mademba234 le 05/07/2011 20:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LE PROCUREURE IBRAHIMA NDOYE ,DOIT ARRETER DE COUVRIRE SON BANDIT DE COUSIN ABDOU DIOP ,HABITANT ARAFAT 3 LOT 70.IL NE CESSE D ESCROQUER LES GENS,ET IL LE TIRE TJRS D AFFAIRE(prenant liu meme sa part),C EST UNE HONTE POUR CE PAYS,AVANT L INDEPENDANCE DE LA JUSTICE,AYEZ UN COMPORTEMENT RESPONSABLE.ET LE COMMISSAIRE DE LA VILLE DE RUFISQUE,POURQUOI NE PRED IL PAS SES RESPONSABILITES VI A VIS DE CES INTERVENTIONS.ABDOU DIOP(comment expliquer les centaines d hectares ki liu sont attribes a sindia) EST ENTR AIN DE BRISER LA VIE DE NOMBREUX CITOYENS,ET LE PREMIER RESPONSABLE EsT CE PROCUREURE QUI LE PROTEGE.MAIS NOUS FOUTRONS LE FEU JUSQU A CE QU IL Y AIT UNE JUSTICE EQUITABLE DANS CE FOUTU PAYS.MOTRE 23 JUIN.QUE LES AUTORITES JUDICIAIRES PRENNENT LEURS RESPONSABILITES FACE A CE FLEAU.LA PATRIE OU LA MORT,NOUS

6.Posté par mor kharma le 12/08/2011 18:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo COORDONNATEUR.Votre engagement est sincere.Au moins voila un intellectuel qui a accepte de soutenir par l ecrit ses idees et de les signer.Peu importe les injures .Depuis un certain temps ceci est de mise dans ce pays.Des interventions aussi intempestives qu inutiles pour nous internautes qui avons choisi d investir la toile pour debattre.
Ceci dit venons en au contenu de votre discours.Vous dites que vous affirmez votre fidelite a KARIM.Soit.Mais lui meme a t il pleine conscience des enjeux politiques de l heure,,,?Ne pensez vous pas que KARIM est plus occupe a rendre visibles les ambitieux projets de l etat qu a autre chose.?
Que votre organisation s en ouvre directement au principal interesse karim wade.Demandez lui quelles sont ses ambitions politiquues.Sil n en a pas ne lui en cherchez pas .Soutenez les realisations du gouvernement a travers le ministere qu occupe karim .

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image