Leral.net | S'informer en temps réel



Malawi: le nouveau président Mutharika fixe le cap

le 1 Juin 2014 à 18:20 | Lu 167 fois

Déclaré vainqueur dans la nuit de la présidentielle au Malawi, Peter Mutharika a été investi ce samedi matin, au terme d'une intense bataille juridique avec la présidente sortante Joyce Banda. Cette dernière a finalement reconnu sa défaite et félicité son adversaire. Le nouveau président veut réduire la dépendance du pays envers les bailleurs de fonds occidentaux.


Malawi: le nouveau président Mutharika fixe le cap
Petre Mutharika, du Parti démocratique progressiste (DPP) est arrivé en tête du scrutin avec plus de 36% des voix. Sa rivale la présidente sortante Joyce Banda n’arrive qu’en troisième position avec 20,2% des voix. Joyce Banda a tenté en vain d’annuler ce vote, qu'elle estime entaché d’irrégularités. Finalement la Haute cour du Malawi a statué vendredi soir, autorisant un décompte des votes, mais sans délai supplémentaire. Prise de cours, la commission électorale a donc été forcée d’annoncer la victoire de Peter Mutharika, avant minuit, comme le veut la loi, en soulignant que ces résultats ne sont pas pleinement satisfaisants.
Mutharika compte courtiser de « nouveaux amis »
« Environ 40% de notre budget dépend des donateurs. Je voudrais réduire la
dépendance envers les donateurs », a déclaré Peter Mutharika devant la presse peu
après son investiture, tout en soulignant qu'aucun pays ne peut se développer grâce à
l'aide étrangère. Le nouveau président n'a pas révélé comment il comptait s'y prendre, mais il a précisé qu'il comptait courtiser de « nouveaux amis » tels que la Chine et le Brésil.
Le nouveau chef de l’Etat Peter Mutharika n’est autre que le frère de l’ancien président du Malawi Bingu wa Mutharika qui s'était brouillé avec les bailleurs de fonds. Ceux-ci critiquaient sa dérive autoritaire. Le Malawi s'était alors enfoncé dans la crise.
Le nouveau président lance un appel à l'unité
Lors de son investiture, Peter Mutharika a appelé ses adversaires à le « rejoindre pour construire le pays ». Entendront-ils ce message d’unité ?
Après huit jours très agités dans le pays le ton se veut plus apaisé aujourd’hui, puisque la présidente sortante Joyce Banda a finalement accepté le résultat de ce scrutin serré. Elle a même félicité Peter Mutharika à la télévision. L’ancienne présidente appelle « tous les Malawites à aller de l’avant », « à respecter la loi » et à « rester pacifiques et calmes ».
Mais il se peut que ces résultats soient de nouveau contestés. Les partis ont 7 jours pour faire appel.
Le parcours de Peter Mutharika
Peter Mutharika, 74 ans, est un universitaire, professeur de droit qui a vécu une trentaine d’années aux Etats-Unis. De retour au Malawi vers 2010, il devient ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement de son frère.
Soutenu par le Parti démocratique progressiste, au pouvoir, Peter Mutharika se prépare à prendre la suite de son frère pour devenir à son tour chef de l’Etat. Mais en avril 2012, le président Bingu wa Mutharika décède suite à une attaque cardiaque. Le pouvoir passe à la vice-présidente Joyce Banda, qui a rejoint l’opposition.
C’est un sérieux revers pour Peter Mutharika qui est accusé d’avoir tout fait pour évincer Joyce Banda et l’empêcher d’accéder à la présidence du Malawi.
Aujourd’hui, il peut donc savourer sa victoire sur sa rivale qui arrive loin derrière lui à l’issue de ces élections contestées.

Source : Rfi.fr


Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage