leral.net | S'informer en temps réel

Mali: Accusé d’escroquerie, un marabout écope de...60 mois de prison ferme

La salle des audiences du Tribunal de Bougouni était pleine à craquer : hommes, femmes, jeunes et vieux, élèves et étudiants étaient venus assister au procès de Cheick Amala Wagué, un marabout âgé de 53 ans et domicilié à Bougouni. A Cheick Amala Wagué, il était reproché d’avoir soutiré la somme de 600 000 FCFA aux sieurs Ousmane Diakité et Guédiouma Diabaté qui, pour se faire des sous, étaient allés le consulter pour des travaux de maraboutage.


Rédigé par leral.net le Mercredi 23 Novembre 2011 à 13:38 | | 1 commentaire(s)|

Mali: Accusé d’escroquerie, un marabout écope de...60 mois de prison ferme
Aux dires des victimes, il était convenu entre elles et Cheick Amala Wagué que ce dernier devait effectuer des travaux devant leur permettre de toucher la somme de 50 millions de FCFA. Mais après avoir longuement et vainement attendu, Guédiouma et Ousmane Diakité décidèrent de porter l’affaire devant la gendarmerie. Finalement, c’est au Tribunal que ce dossier a pu trouver son épilogue.
Face au président Yaya Karambé du Tribunal de Bougouni, Cheick Amala Wagué a reconnu son forfait à la barre en avouant que contrairement à ce qui est écrit dans le procès-verbal, le montant qu’il a pris avec Guédiouma et Ousmane é est de 600 000 FCFA et non 1 200 000 FCFA. L’accusé a déclaré que ses clients étaient trop pressés, « sinon, le travail allait réussir », avait-il assuré. Mais quand ?

Interrogés à leur tour par le président du Tribunal de Bougouni, Guédiouma Diabaté et Ousmane Diakité ont confirmé que Cheick Amala Wagué leur avait demandé de lui amener la somme de 1 200 000 FCFA pour qu’il puisse faire le travail et leur ouvrir ainsi la chance d’obtenir la somme de 50 millions de FCFA dans les plus brefs délais. Et Ousmane Diakité de confirmer que c’est effectivement la somme de 600 000 FCFA qu’ils avaient remis comme avance à Cheick Amala Wagué.

Après avoir entendu les différentes parties, et conformément aux dispositions de l’Article 275, le président du Tribunal de Bougouni, Yaya Karambé, a déclaré que le marabout Cheick Amala Wagué est coupable de faits d’escroquerie. Aussi, à la tombée du verdict, celui que tous surnommaient « le grand marabout » à Bougouni n’a pas échappé aux foudres de la justice : il a écopé de 60 mois de prison ferme. Il devra en outre rembourser la somme de 600 000 FCFA aux sieurs Ousmane Diakité et Guédiouma Diabaté.






Hebergeur d'image