Leral.net | S'informer en temps réel



Mali : Des soldats portés disparus après l’attaque d’un poste militaire

le 14 Décembre 2015 à 09:52 | Lu 334 fois

Un militaire malien a été blessé et deux autre portés disparus après l’attaque de leur poste par des hommes armés ce dimanche dans la ville de Niono, dans le centre du pays à 350 km de Bamako.


Mali : Des soldats portés disparus après l’attaque d’un poste militaire

 

Selon la BBC le poste de sécurité de l’armée qui se situe du côté est de Niono a été attaqué dimanche par des hommes armées.

Une attaque similaire s’est déroulée il y a quatre jours à Tombouctou dans le nord. Cette attaque n’a pas été revendiquée mais le Mouvement pour la Libération du Mali d’Hamadoun Kouffa a souvent menacé de s’en prendre à la localité. Elle survient quatre jours après le retour à Bamako du président Ibrahim Boubacar Keïta, après une tournée d’une semaine dans la région de Ségou, marquée par une étape le 9 décembre à Niono, d’après la présidence malienne.

La région de Ségou jouxte celle de Mopti (centre), qui a enregistré depuis le début de l’année plusieurs attaques attribuées à des jihadistes, comme celle contre un poste de sécurité à Djenné, où un membre de la Garde nationale a été tué et un autre blessé le 15 novembre.

Times24.info

Selon la BBC le poste de sécurité de l’armée qui se situe du côté est de Niono a été attaqué dimanche par des hommes armées.

Une attaque similaire s’est déroulée il y a quatre jours à Tombouctou dans le nord. Cette attaque n’a pas été revendiquée mais le Mouvement pour la Libération du Mali d’Hamadoun Kouffa a souvent menacé de s’en prendre à la localité. Elle survient quatre jours après le retour à Bamako du président Ibrahim Boubacar Keïta, après une tournée d’une semaine dans la région de Ségou, marquée par une étape le 9 décembre à Niono, d’après la présidence malienne.

La région de Ségou jouxte celle de Mopti (centre), qui a enregistré depuis le début de l’année plusieurs attaques attribuées à des jihadistes, comme celle contre un poste de sécurité à Djenné, où un membre de la Garde nationale a été tué et un autre blessé le 15 novembre.

Times24.info



Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage