Leral.net | S'informer en temps réel



Mali : Gao sous le feu des bombardements

le 31 Mars 2012 à 16:59 | Lu 1270 fois

Mali : Gao sous le feu des bombardements
Après Aguelhoc, Tessalit, ou encore Tinzaouatène et Kidal, Gao est la cible des rebelles touaregs. La principale ville du nord du Mali est sous le feu des tirs d’armes lourdes. Des rebelles seraient parvenus à entrer dans Gao ce 31 mars au matin et affrontent toujours les militaires maliens.

Depuis ce matin, plusieurs groupes de rebelles sont entrés dans la ville de Gao. Il y a eu des coups de feu nourris et la population a déserté les rues.

Il y a huit quartiers à Gao. Ce samedi à la mi-journée, les rebelles n’étaient vraiment visibles que dans deux ou trois quartiers, notamment au quartier « Quatre », au marché de Gao qu’on appelle « Washington ».

Mais les deux camps de la ville, c'est-à-dire le camp situé au centre-ville et celui situé à la périphérie, sont toujours aux mains de l’armée malienne. Il y a des échanges de coups de feu.

Pour le moment, on ne peut pas dire que les rebelles maîtrisent à 100 % la ville de Gao.

L’autre information, c’est que deux hélicoptères de l’armée malienne ont décollé il y a peu de temps. Est-ce pour participer aux combats ? Il n'y a pas d’informations précises sur ce point.

Qui sont exactement ces rebelles ?


A Gao, des sources civiles comme militaires affirment qu’il y a des islamistes parmi eux, surtout au quartier « Quatre » de la ville.

Un commerçant témoigne qu’il a même remarqué que parmi ces islamistes, deux parlaient le hassaniya, un dialecte parlé en Mauritanie. « Ils évoquent tout le temps le nom de Dieu », dit ce commerçant. Ils auraient même détruit un bar vendant de l’alcool. Il y a aussi des rebelles touaregs du mouvement national de libération de l’Azawad.


SOURCE:RFI


Plus de Télé
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 20:39 Yahya Jammeh félicité par les Etats-Unis

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage