leral.net | S'informer en temps réel

Mali : L’armée sénégalaise se prépare aux côtés de la marine américaine, à soutenir les opérations de maintien de la paix


Rédigé par leral.net le Mercredi 28 Juin 2017 à 17:00 | | 0 commentaire(s)|

Le Sénégal se prépare activement à déployer prochainement une force d'intervention rapide pour face à la situation d'insécurité au Mali, où se sont multipliées depuis 2012, attaques et violences intercommunautaires.

Ainsi, les marines américains sont ici au Sénégal, travaillant côte à côte avec leurs homologues pour les préparer à leur mission, a-t-on appris des services de communication de l’Ambassade des Etats-Unis au Sénégal.

En effet, les deux groupes de soldats ont travaillé ensemble pour apprendre à lutter contre les engins explosifs improvisés et à conduire des missions militaires en milieu urbain.

«Nous construisons des relations plus solides avec les pays africains grâce à ce type de formations», a déclaré le 1er lieutenant Conor Bender, chef de l’équipe de coopération en matière de sécurité logistique avant d’ajouter : "C'est le fondement pour savoir comment nous pouvons nous établir comme bons amis dans la région et construire une base solide avec des partenaires avec lesquels nous pourrons travailler dans l'avenir".

Pour rappel, en mai dernier, le chef des opérations de maintien de la paix de l'ONU, Jean-Pierre Lacroix avait annoncé le déploiement dans le centre (du Mali), par le Sénégal, d'une force d'intervention rapide pour faire face à la situation d'insécurité afin de pallier le manque de capacités dans le cadre de la Minusma, Mission des Nations unies au Mali.

Le Mali est subitement devenu une région très instable. Déployée depuis juillet 2013, cette force de l'ONU compte un peu plus de 12.000 militaires et policiers sur le territoire malien. Elle est la mission de maintien de la paix de l'ONU la plus coûteuse en vies humaines depuis la Somalie en 1993-1995, avec plus de 70 Casques bleus tués en opération.

Le Mali demeure instable depuis 2012, en proie à des attaques djihadistes et violences intercommunautaires. Le Nord du pays était tombé en 2012 sous la coupe d'organisations djihadistes liées à Al-Qaïda à la faveur d'une rébellion touareg, d'abord alliée à ces groupes, qui l'ont ensuite évincée.

Landing DIEDHIOU, Leral








Hebergeur d'image


Hebergeur d'image