Leral.net | S'informer en temps réel



Mali : La classe politique privilégie le dialogue pour régler la crise

le 8 Février 2012 à 13:59 | Lu 697 fois

Fin de rencontre ce mardi soir 7 février 2012 des représentants d’une vingtaine de partis politiques maliens, qui se sont réunis autour des propositions de sortie de crise. Le texte en 17 points soumis par un groupe de partis représentés à l’Assemblée à l’appréciation d’une vingtaine d’autres partis politiques, a fait l’objet parfois de débats houleux et d’amendements pour que tout le monde s’entende sur un document consensuel.


Mali : La classe politique privilégie le dialogue pour régler la crise
Soutien aux forces armées maliennes, soutien au président de la République pour qu’il termine en beauté son mandat. Les partis politiques maliens présents à la rencontre ont élaboré un plan de sortie de crise à soumettre au chef de l’Etat Amadou Toumani Touré.

Point important, la proposition de privilégier le dialogue comme mode de règlement de la crise. Et pour qu’il y ait dialogue, la classe politique malienne souhaite rapidement un cessez-le feu entre les belligérants. Une partie du débat a été consacrée aux Maliens de la communauté touarègue qui se sont exilés.

La mise en place d’un mécanisme pour encourager et pour faciliter leur retour au pays, a été vivement conseillée. Pour cimenter l'unité nationale, l’idée d’une prochaine rencontre, qui réunira autour d’une même table les ressortissants des 8 régions administratives du Mali a été finalement acceptée par tous.

La guerre se gagne aussi par la communication, c’est pourquoi les partis politiques souhaitent l’organisation de réunions de sensibilisation pour informer de la réalité du terrain. Enfin plusieurs rencontres sont prévues : notamment avec les religieux, la société civile, avec le même objectif : faire taire les armes.

RFI