leral.net | S'informer en temps réel

Malick Gackou pour la surveillance du financement des partis : « L’origine de mon argent est licite »


Rédigé par leral.net le Lundi 21 Décembre 2015 à 10:02 | | 5 commentaire(s)|

L’actualité de l’affaire Lamine Diack résonne jusqu’à Koungheul où le leader du Grand parti (Gp) s’est rendu ce week-end pour procéder à l’inauguration de la permanence située au quartier escale de Kaffrine. Selon nos confrères du Quotidien, Malick Gackou, qui a également présidé un meeting organisé par Mamadou Ndiaye, coordonnateur départemental du Gp, n’a pas voulu se prononcer sur une question qu’il dit ne pas maîtriser. S’il promet de donner sa position sur la question, il affirme que, le concernant, son « argent a une origine licite ». Il ajoute : « Au-delà du fait que nous utilisons nos propres ressources à partir de cotisations, il est tout à fait normal qu’on puisse réfléchir sur le financement des partis politiques. Les moyens utilisés par les partis politiques doivent être certifiés. La question du financement des partis politiques peut être une question fondamentale pour affermir les bases d’une démocratie saine. Il faut donc une loi. Il faut, aux prochaines élections, que les partis politiques arrêtent d’aller dans les coalitions à outrance et qu’ils se mesurent. Ainsi, comme dans tous les pays du monde, des partis politiques qui ont atteint 5% méritent d’être financés. Tout cela mérite une réflexion approfondie ».






Hebergeur d'image