leral.net | S'informer en temps réel

Malick Gakou, porte-parole Manko Wattu Sénégal: «On va marcher le 14 octobre pour la défense de la démocratie, des libertés et la protection de nos ressources naturelles»


Rédigé par leral.net le Jeudi 6 Octobre 2016 à 14:20 | | 4 commentaire(s)|

Malick Gakou devant la Préfecture de Dakar.
Malick Gakou devant la Préfecture de Dakar.

Malick Gakou en tant que porte de la coalition Manko Wattu Sénégal a déclaré ce jeudi, juste après avoir déposé la demande d’autorisation de marche à la Préfecture de Dakar, que le dit Front allait «marcher le 14 octobre pour la défense de la démocratie, des libertés sénégalaises et la protection de nos ressources naturelles».
 
«Le Préfet de Dakar a pris acte et je lancer un appel aux Sénégalais de la diaspora de marcher avec nous dans la paix, la sérénité et le clame afin de défendre la démocratie et les libertés sénégalaises ainsi la protection de nos ressources naturelles sont en danger avec le pétrole et le gaz. Il y a quelques jours, Manko Wattu Sénégal avait fait une déclaration sur la question du pétrole et du gaz et avait posé des questions claires au président de la République qui ne nous a pas encore répondu. Mais le Premier ministre, les directeurs généraux ont donné leur opinion en versant même dans la menace que nous considérons comme du vent», a déclaré ce jeudi Malick Gakou, devant la Préfecture de Dakar.
 
Revenant sur la plainte annoncée contre l’Etat du Sénégal sur l’affaire Petrottim, Malick Gakou a avancé que «nos avocats sont en train de travailler sur le dossier et dans les plus brefs délais, nous allons faire une communication là-dessus, afin d’édifier l’opinion publique».
 
Toutefois, Malick Gakou a averti que le Front Manko Wattu Sénégal ne tolérera aucune tentative d’interdiction de leur marche du 14 octobre prochain. «L’interdiction doit être une exception, mais, au Sénégal, c’est l’exception qui est devenue la règle et nous ne l’accepterons pas. Le droit à la marche est garantie par notre Constitution et nous n’allons laisser à personne de délimiter nos droits constitutionnels», a martelé Gakou.
 
Massène DIOP Leral.net






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image