leral.net | S'informer en temps réel

Malick Gakou, un homme qui dérange?

Chacun de nos compatriotes, établi au pays ou à l’étranger, a lu, vu ou entendu, médusé les comportements à la fois stupéfiants et grotesques portés contre le Président Malick Gakou par celui qui a dirigé pendant un mandat la mairie de ma ville: Pikine. Ces comportements proprement ahurissants, obéissent à une stratégie d’un personnage aux abois qui tente désespérément d’impliquer de force Gakou dans une bataille à fronts renversés, afin de déplacer les soupçons qui pèsent sur lui vers ce dernier, entreprise de confusion tactique évidemment vouée a l’échec, parce que visant une personne que sa vie et son parcours placent absolument au-delà de tout soupçon.


Rédigé par leral.net le Mercredi 28 Octobre 2015 à 02:15 | | 0 commentaire(s)|

Malick Gakou, un homme qui dérange?
Ces comportements graves, nullement étayés ni même vérifiables,
expression de l’embarras et de la gène d’un individu littéralement en train de se ‘’placer’’ au propre comme au figuré, installent leur auteur dans le sillage et sous l’ombre tutélaire de Goebbels, cet idéologue nazi pour qui ‘’ plus le mensonge officiel est gros, plus il a la chance d’être accepté.
De là ce mensonge au bulldozer, véritable gifle au bon sens, qui essaie de faire dire au réel le contraire de ce qu´il signifie, empêchant celui qui tient de telles énormités de voir les choses telles qu’elles sont, mais les donnant à percevoir tel qu il est, lui.
La radicalité de l’imposture malgré la dérision de l’attaque exige une riposte, il est inconvenable de ne pas réagir à de telles allégations car le mensonge que rien ne contredit devient folie.
Allégations de l’ordre de l’invérifiable expressément choisies telles et qui ne déclinent qu’un seul message: la dénégation.
Lorsque le Président de Gakou voit la vérité opposer des obstacles à ses désirs ou entretenir ses angoisses, il ne situe plus ses propos dans le champ symbolique du faux ou du vrai ni dans le champ réel de l’existence ou du non existant mais dans le monde imaginaire de ses angoisses et de ses obsessions.
Et le tragique, c’est que la personnalité délirante, et c’est présentement le cas, se retranche dans le monde imaginaire de ses peurs et de ses fantasmes et assène ses mensonges comme autant d’armes d’intoxication massive.
Par ce comportement inédit, où nos dirigeants ont toujours manifesté plus de tenue et de hauteur, son auteur s’est mis à découvert et l’image que lui tend le miroir, il ne pourra pas la regarder en face. Nous autres, en revanche, savons maintenant à quoi nous en tenir sur ses méthodes et ses arguments, sur ses menées et ses visées, ses ambitions et ses frustrations : il manifeste en perspective inversée, dans l’ordre du déprimant et du répressif, tout ce que l’exemplarité de sa position avait pouvoir d’exalter.
Nul n’est dupe et tous se rendent compte de ce dont il est capable, exactement comme tous ceux qui possèdent le pouvoir, il a vite fait d’être intégralement possédé par son ex pouvoir dont le domaine de définition de la vérité s’étend du mensonge à l’hypocrisie, cartographiant le territoire de la manipulation à l’infini lui qui n’a jamais pu mobiliser le moindre groupe de militants.
La duplicité a désormais un visage. Cette agression caractérisée, passage à l’acte presque hallucinatoire dans lequel se dit à l’état de veille le rêve orwellien de soumettre tout et tous au joug d’un pouvoir prébendier, ne peut en aucune façon entamer le prestige dont jouit notre leader Malick Gakou auprès de nos compatriotes. Les effets produits vont très précisément en sens contraire. Car pour qui embrasse du regard la continuité du travail de Gakou, il ne devrait pas être permis de douter un seul instant de sa probité.
Cet homme n’est pas à acheter. Il n’est pas un de ces hommes politiques faméliques que le pouvoir s’est donné comme spécialité de ‘’truster ‘’.
Toute sa vie durant, il a adopté un trajet et une posture radicalement étrangère à la vénalité ambiante qui le mettent hors d’atteinte des calomniateurs au petit pied, j’en suis un témoin.
Qui vit par la calomnie périra par elle ! Ce qui dérange c’est que son aura aujourd’hui aussi bien nationale qu’internationale et l’ampleur de ses succès sur le terrain politique le tiennent aux antipodes du Larbinisme. C’est donc sa gloire d’avoir fait contre lui le bloc de tous les récupérateurs, ceux qui veulent forcer le réel à correspondre à leurs désirs en lui intimant de rouler pour eux, ou à défaut, de voir déchaînés sur lui, afin de l’abattre, les feux du ciel. Ne pouvant le soudoyer, on le livre à la calomnie. Sinon par quel sortilège ce leader que le père Niasse exhibait partout avec fierté est il devenu haïssable pour les fils ? Crime de non-conformité ? Certes. Chantage ? NON.
Il appartient tellement à l’essence de notre temps depuis que le pouvoir actuel s’est institué en roue de la fortune de tout interpréter en termes de vénalité que ceux qui profèrent certaines accusations devraient prendre garde au choc en retour de leurs propos. Gare au retour du boomerang !
‘Lorsque la vérité nous met le poignard à la gorge, il faut baiser sa main blanche’’ (Agrippa D’Aubigné).Il fait donc affirmer haut et fort que Monsieur Pape Sagna Mbaye qui est en manque de visibilité et de représentativité dit ce qui n´est pas et ne dit pas ce qui est ; on attendait un Président, un Papa, un leader, on découvre un tyranneau à l’état naissant, apprenti machiavel complétement ivre de pouvoir et de puissance, en voie de dérapage accéléré.
Cette tentative délibérée de dégradation du Président Gakou, au déla de l´exigence de réparation et de la misère du propos nous interpelle tous. Il y a dans cette affaire affligeante la preuve qu’on n’attaque jamais innocemment une référence comme Gakou, c’est encore et toujours de liberté qu’il est question. Aux patriotes de mesurer ce qui est en jeu aujourd’hui, à eux de résister activement à la mise en péril du droit à la communication. Tel est l’enjeu.
Monsieur l’ex Maire est arrivé trop tard pour pouvoir ternir la réputation du Président Gakou, à lui donc de se ressaisir après cette incroyable faute de jugement, à lui de retrouver en aval le réel perdu en amont en retirant purement et simplement ce qu’il a dit, à lui d’arrêter sa périlleuse fuite en avant, à lui enfin de mettre fin à cette sotte querelle avec notre leader
Il est urgent, pour Pape Sagna et les siens, de mieux tenir leur rang ou de venir rejoindre leur leader naturel pendant qu’il est encore temps .
En attendant, que tous ceux qui aiment Malick Gakou se mobilisent et fassent front pour relever les défis de notre cher Sénégal.
Aly BA
GP Pikine










Hebergeur d'image



Hebergeur d'image