leral.net | S'informer en temps réel

Malick Ndiaye: "L’Etat est le seul organe qui doit veiller sur la société et non les mouvements Y’en a marre et le M23"

Rédigé le Dimanche 20 Janvier 2013 à 17:32 | | 8 commentaire(s)

Si cela ne dépendait que du Pr Malick Ndiaye, les mouvements sociaux comme le M23, "Y’en a marre" disparaîtraient. Car, de l’avis du sociologue qui s’exprimait à l’émission « Remue-ménage » de la Rfm de ce dimanche 20 janvier 2013, c’est à l’Etat de jouer le rôle de veille et non ces mouvements.



Malick Ndiaye: "L’Etat est le seul organe qui doit veiller sur la société et non les mouvements Y’en a marre et le M23"
Selon le Pr Malick Ndiaye, « l’Etat est le seul organe qui doit veiller sur la société et non les mouvements Y’en a marre et le M23 ».

Très critique à l’endroit de ces mouvements qu’il qualifie de « de grappilleurs de crédits internationaux », il pense qu’il faut restaurer l’Etat qui est affaibli par les politiques d’ajustement structurel.

Sur la lancée, le sociologue proche du pouvoir prédit la mort de ces mouvements. « Quand l’Etat sera redynamisé, les surveillants qui n’ont d’yeux que pour le pouvoir, n’auront plus de place d’autant que le camarade Macky Sall a la charge de conduire des politiques. Il a le mandat du peuple contrairement à Y’en a marre ».

Nettali




1.Posté par METTI le 20/01/2013 19:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Parfaitement mon cher cette fois ci je suis de ton avis

2.Posté par schwarzeraal le 20/01/2013 20:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pr. boule togne nityi. fondiangué walla dangaye guéllou pour amme place.tous les senegalais ont le droit de s´organiser suivant les lois du pays . critiquer et apporter leurs idées, dire que l´etat est le seul organe qui doit veiller sur la societé c´est vouloir instaurer la dictature , la force, la cravache. doit on voter et nous taire, fermer les yeux le temps d´un mandat presidentiel pour revivre les temps de laye wade pour mettre á l´etat de piller les caisses non pr. nous avons le droit de veiller nous sommes des fils de ce pays deukeubbi douallalou bayou kéne, santa ndiaye takhoule ngannné doumou bournga pour nous dicter vos lois.occupez des voleurs de la republique qui ont pillé le pays et qui continuent de nous narguer. dites á macky sall de regler dabord ce probleme et on verra avec le m23.

3.Posté par idn le 20/01/2013 21:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ah professeur!si ces mots sont de toi ,laisse moi te dire tout mon étonnement..
n 'est ce pas que toi et moi,quand nous sentions que l 'essentiel était en jeu ,avions la même posture ;celle du refus de l 'asservissement.
n 'est ce pas que toi et moi ,squattions la place de l 'obélisque à chaque appel des forces vives de la nation et cela avec le désintéressement qui anime tous les dignes fils du Sénégal .
qu 'est ce qui s 'est passé entre temps pour que tu voues aux gémonies tes croyances et amitiés d 'hier.
saches que "y 'en a marre" n 'est pas seulement une clique de jeunes rappeurs idéalistes .
tous les patriotes du pays ,jeunes ,adultes,vieux se l 'ont approprié
" y' en a marre n 'appartient plus,et n 'a d ' ailleurs jamais appartenu à un quelconque groupe
" y 'en à marre est une émanation du peuple et à ce titre a joué ,joue et jouera ,n'en déplaise aux nouveaux parvenus, son RÔLE de sentinelle de la démocratie
n 'est il pas prétentieux de votre part de "décréter" la mort d 'un mouvement aussi vital pour la république que "yem"
vive le senegal
vive les senegalais integres
vive "yem"
un "vieux 'de 48 ans

4.Posté par schwarzeraal le 20/01/2013 22:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour permettre á l´etat de piller les caisses

5.Posté par makhouniang le 20/01/2013 23:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Professeur Malick N'diaye une honte de l'intelligentsia africaine.
il est temps pour que les sénégalais sachent qui est vraiment ce professeur qui se dit défenseur de Macky contre le mouvement " Y'en à marre ".
Les sorties maladroites de ce professeur ne sont motivées que par une recherche d'argent. Ses analyses sont étriquées et tronquées par son envie d'etre reconnu par le roi.
. C'est un intellectuel alimentaire qui a soutenu Diouf quand les sénégalais ne voulaient plus de lui. Il s'est investi pour tuer l'opposition de l'époque. Il a bercé le Pr. Diouf de mensonges en lui faisant Croire que tous les besoins du peuple etaient derriere eux le pauvre n'a vu le vrai visage de ce bonimenteur qu'au jour ou il est emporté par le suffrage des sénégalais.
Cet imposteur s'est fait aussi l'avocat du diable dans la crise ivoirienne. Il a mené la propagande du president Laurent gbagbo après ce dernier ait détourné les suffrage des ivoiriens afin s'accrocher au pouvoir. Nombreux démocrates africains ont dénoncé l'attitude de ce professeur quand il l'ont vu en direct à la RTI entrain de défendre le coup d'Etat institutionnel de laurent gbagbo. Il s'est donné le titre de " secrétaire général des intellectuels africain et de la diaspora afin de mieux servir ses idées intoxicantes au service du plus offrant. Son éloquence n'a d'égal que sa malhonnêteté intellectuelle. Il a toujours méconnu la souffrance du peuple et navré de constater qu'il n' y a rien de nouveau sous le soleil de ce professeur.

6.Posté par Mbacké KANE le 21/01/2013 09:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que Y'en A Marre joue le rôle de veille sur la démocratie et les engagements de l'exécutif Ok, mais il ne faut pas qu'il en fasse trop. Une alternance est survenue, qu'on les laisse travailler. Aujourd'hui, les Sénégalais commencent à rentrer dans les rangs, il y a moins de pagaille et d'impunité, c'st déjà un acquis. Y'en a Marre n'a pas le monopole de la Vérité ou de l'orientation stratégique que doit prendre un pouvoir, ils peuvent faire des propositions, suggestions mais pas des menaces répétées.
J'avoue que dans ce mouvement plein de chômeurs s'y sont retrouvées pour remplir leurs vides quotidiens.

Du temps de WADE, Y'en A Marre c'était 95% des Sénégalais. Aujourd'hui c'est moins que ça, le temps de voir ce que Macky produit pour les Sénégalais.

7.Posté par Wane Almamy le 21/01/2013 10:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis navré d'entendre Malick Ndiaye se présenter comme un Conseiller du PR Macky. Ce mec devrait présentement se retrouver à la CPI aux cotés de son ami Gbagbo. Il fait partie de ces intellectuels de pacotille qui ont poussé Gbagbo à s'accrocher de façon sanguinaire. Il a meme eu le toupet de publier des ouvrages panégyriques sur Gbagbo: "La Cote d'Ivoire face à son destin. Et si l'Afrique était Gbagbo." et un autre intitulé: "Entre la question Juula, le complexe Akan et le Souverainisme de Gbagbo".
Le PR Macky ne doit pas s'accoquiner de ce type qui a une responsabilité au meme titre que Blé Goudé dans le génocide ivoirien.
C'est ce meme Malick Ndiaye, qui en 2000, disait que Abdou Diouf est le meilleur des meilleurs, que le Sénégal n'a pas besoin d'une alternance.C'est un gougnafier. Il ne pense qu'à sa panse et à son intestin grele.

8.Posté par le peuple le 21/01/2013 10:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis tt fait d'accord avec vous!!!nous avons marre de ces y'en marristes

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site


Hebergeur d'image

Hebergeur d'image