leral.net | S'informer en temps réel

Malick Niang : «Sa Thiès n’est pas plus technique que moi»

Avec 9 combats en autant de victoires, dont 4 par Ko, Malick Niang, le protégé de Yakhya Diop Yékini, prépare sa prochaine sortie contre l’autre invaincu, Sa Thiès, le frangin de Balla Gaye 2. Deux lutteurs au style certes différent, mais dont le parcours se ressemble à plus d’un titre.


Rédigé par leral.net le Mercredi 28 Novembre 2012 à 12:29 | | 0 commentaire(s)|

Malick Niang : «Sa Thiès n’est pas plus technique que moi»
Votre combat contre Sa Thiès a été ficelé par le promoteur Aziz Ndiaye et la date a été même retenue. Comment préparez-vous ce combat ?
Je n’ai pas grand-chose à dire sur ce combat. C’est un duel comme les autres et que je prépare avec sérieux. Je ne considère pas ce combat comme le plus difficile de ma carrière. Je sais aussi que ce ne sera pas facile pour mon adversaire et moi. Comme d’habitude, je compte mettre toutes les chances de mon côté afin de remporter ma dixième victoire.

Ne pensez-vous pas que c’est un combat à risques, vu que le frangin de Balla Gaye 2, Sa Thiès, fait partie des lutteurs les plus redoutés de sa génération ?
Non ! S’il y a un quelconque risque dans ce combat, ce sera de son côté surement. Je ne vois pas en quoi rencontrer Sa Thiès doit être un risque pour moi. Certes il n’a pas encore enregistré de défaite, de même que moi d’ailleurs, alors pourquoi dois-je le craindre ? Je ne me fais même pas un sang d’encre là-dessus. Je dors et je m’entraîne bien, en attendant le grand jour. Le reste, je n’y pense pas car j’ai confiance en moi. Je ne compte pas changer mes habitudes et je prie le Bon Dieu de remporter la victoire. Seulement, je ne vais pas dévoiler ma stratégie, mais je compte remporter ce duel s’il plaît à Dieu.

Certains observateurs considèrent ce combat comme une revanche par procuration entre Yakhya Diop Yékini, votre mentor, et Balla Gaye 2, le grand frère de Sa Thiès. Qu’en pensez-vous ?
Cela dépend des gens ! Chacun peut considérer cette affiche comme il veut. Il y a certes une part de revanche dedans mais de mon côté, je vois juste un combat comme les autres. Je ne veux pas tomber dans les détails, je me concentre sur l’essentiel. Revanche ou pas, je compte rentrer avec la victoire.

Vous faites partie des terreurs de l’arène certes à cause de votre force de frappe et de vos nombreux Ko, mais votre adversaire aussi est un grand technicien et un redoutable lutteur. Comment comptez-vous le battre ?
Sa Thiès n’est pas plus technique que moi ! Au fait, certains ne voient en Malick Niang qu’un grand bagarreur mais je sais aussi lutter. J’ai gagné nombre de mes combats par Ko certes, mais cela ne veut pas dire que je ne suis pas un technicien. Les lutteurs de ma génération ne savent pas mieux lutter que moi. Si mon adversaire veut de la lutte simple le jour du combat, il sera bien servi. Sa Thiès sera même étonné de voir qu’il n’est pas plus technique que moi. Je ne veux pas trop m’avancer, attendons le jour j et vous verrez bien un nouveau Malick Niang.

Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à pendre ce combat contre Sa Thiès ?
La lutte est mon métier, je ne vois pas pourquoi je ne devrais pas accepter un combat si on me propose un bon cachet. Je suis là pour lutter mais pas pour faire des choix sur mes potentiels adversaires. Je travaille, c’est pourquoi on me paye. En réalité, ce combat ne m’empêche pas de dormir. Comme je l’ai déjà dit tantôt, je m’entraîne et dors bien. D’ailleurs, d’ici quelques jours, je vais organiser une conférence de presse pour dévoiler le nom de l’écurie où je m’entraîne désormais. Comme vous le savez, depuis que j’ai quitté l’écurie Ndakaru, les gens veulent savoir ma nouvelle écurie.

Source : Le Soleil






Hebergeur d'image