leral.net | S'informer en temps réel

Malick Sy (Souris) : L’Afrique aurait dû avoir un candidat même symbolique pour la présidence de la Fifa

L’ancien président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), Malick Sy (Souris), a déploré l’absence d’un candidat de l’Afrique à la présidence de la Fifa pour succéder à Sepp Blatter. La candidature africaine allait permettre à la voix de l’Afrique d’être entendue dans le monde tout en défendant les intérêts des Africains.


Rédigé par leral.net le Mardi 25 Août 2015 à 15:59 | | 1 commentaire(s)|

Malick Sy (Souris) : L’Afrique aurait dû avoir un candidat même symbolique pour la présidence de la Fifa
« Moi, j’ai vraiment mal qu’un leadership sportif africain ne puisse pas émerger en ce troisième millénaire pour défendre les intérêts du football africain et faire acte de candidature », a déclaré l’ancien président de la FSF, Malick Sy (Souris) dans un entretien accordé à nos confrères de l’Agence presse sénégalaise. Et M. Sy d’expliquer : « Une candidature crédible aurait permis que la voix de l’Afrique soit attendue au plan mondial ». Selon lui, « le football africain a des besoins spécifiques qu’il faut satisfaire, d’où la nécessité de lancer des championnats viables ». Aussi, dit-il, le retour du public dans les stades et la mise en place de clubs solides qui ne seront pas obligés de compter sur les Etats ou le mécénat pour s’en sortir.

Mais, l’ancien président de la Jeanne d’Arc et fondateur du Centre Aldo Gentina dans les années 90, s’est dit ne pas être surpris de cette absence de candidature africaine à la présidence de la Fifa. « Quand on interroge l’histoire, on ne saurait être surpris, parce que tous les dirigeants ayant eu des idées pour faire changer les choses ou seulement un avis divergent de ceux des responsables actuels ont été farouchement combattus », a-t-il regretté déplorant l’attitude de la Confédération africaine de football (Cfa) qui a refusé de soutenir la candidature du président de la Fédération libérienne de football, Musa Bility, qui veut postuler à la succession de Sepp Blatter.

Évoquant le cas du successeur du français Michel Platini, président de l’Uefa (Confédération européenne de football) pour remplacer le président Sepp Blatter, M. Sy renseigne que le président de l’Uefa est le favori pour présider aux destinées du football mondial. Pour lui, Platini connaît son domaine pour avoir été un excellent footballeur. Il a, par ailleurs, démontré ses capacités managériales à la tête de la plus riche confédération de football du monde, l’Uefa. Toutefois, il estime que les Africains devraient défendre leurs intérêts, parce que Platini n’est nullement un danger pour le football africain.






Hebergeur d'image