leral.net | S'informer en temps réel

Mamadou Diop: "CD-Media appartient à Karim Wade"

Me Mamadou Diop a fait savoir, hier, lors de sa déposition en tant que témoin assermenté, qu’il a été recruté par Karim Wade comme Pca du groupe Cd média. Ceci, a-t-il précisé, à l’issue d’un entretien qu’ils ont eu au bureau de l’ancien ministre d’Etat, sis à l’immeuble Tamaro.


Rédigé par leral.net le Vendredi 24 Octobre 2014 à 06:28 | | 12 commentaire(s)|

Mamadou Diop: "CD-Media appartient à Karim Wade"
Greffier, Mamadou Diop a volontairement quitté sa profession pour embrasser le monde des affaires, notamment des médias. Ancien administrateur du Groupe futurs médias (Gfm) et ancien président du Conseil d’administration du groupe Cd média, Me Diop a été cité comme témoin dans cette affaire d’enrichissement illicite impliquant Karim Wade, Pape Mamadou Pouye et autres.

A la suite de l’ancien directeur général dudit groupe, Cheikh Diallo, Mamadou Diop a soutenu, à la barre de la Cour de répression de l’enrichissement illicite, qu’il a été recruté par l’ancien ministre d’Etat Karim Wade comme Pca du fait de son expérience dans la gestion des entre- prises de presse.

« Alors que je prenais un verre en compagnie de quelques amis dans un hôtel de la place, Karim Wade m’a appelé pour me demander de passer le voir à son bureau, sis à l’immeuble Tamaro. Ce que j’ai fait deux jours plus tard.

Une fois dans son bureau, il m’a fait état de son ambition de créer un grand groupe de presse composé d’un journal, d’un site internet, d’une radio et d’une télévision. Il me disait qu’il était diabolisé par la presse sénégalaise et il voulait se défendre », a-t-il déclaré sur interpellation de la Cour.

Avant cet entretien avec l’ancien ministre d’Etat, a rappelé Me Diop, c’est le patron du Tse, Cheikh Amar, alors qu’il était directeur adjoint des Phosphates de Matam lorsqu’il a démission de Gfm, qui l’a informé que M. Wade voulait monter un grand groupe de presse.

Compte tenu de mon expérience dans ce domaine, a poursuivi l’ancien Pca de Cd média, « il (M. Amar) m’a mis en rapport avec Karim Wade qui m’a appelé pour une séance de travail et au cours de laquelle il m’a fait part de ses ambitions en matière audiovisuelle ».

Salaire d’un million de francs

A la question de savoir qui est le propriétaire de ce groupe, Me Diop n'y est pas allé avec le dos de la cuillère : c’est Karim Wade, a-t-il dit. Selon l’ancien greffier, lorsqu’ils sont tombés d’accord sur les modalités de travail, il est passé dans le cabinet de la notaire Patricia Lake Diop pour signer des documents mis à sa disposition et sur lesquels il est mentionné qu’il est le Pca de Cd média. Cependant, il n’y avait pas de contrat.

Le substitut du procureur spécial a voulu savoir pourquoi chez la notaire, lorsqu’on lui a présenté le statut de la société, alors qu’il n’y avait pas le nom du promoteur, il ne s’y est pas interrogé. « C’est une pratique courante au Sénégal. On voit des sociétés créées par X, alors que dans les statuts, on retrouve Y. C’est pour cette raison que je ne m’étais intéressé du tout », a-t-il indiqué.

Est-ce à dire que les actes notariés sont des actes de façade ? ajoute Antoine Félix Diome qui fait remarquer qu’ « aucune disposition se rapportant au fonctionnement de ces sociétés n’est respectée ».

« Il appartient aux promoteurs de ces sociétés de respecter ces dispositions », a estimé Me Diop, avant de préciser qu’il avait un salaire d’un million de FCfa, en plus d’un véhicule 4x4 de type Ford mis à sa disposition par Karim Wade.

« J’avais demandé plus en matière de traitement salarial, mais c’est Karim Wade qui a proposé un salaire d’un million de FCfa que j’ai finalement accepté », a fait savoir l’ancien greffier.

D’ailleurs, a-t-il révélé, celui-ci a été réduit à la baisse par l’ancien directeur général de Cd média, Cheikh Diallo. Ce dernier, a-t- il indiqué, avait évoqué, entre autres arguments, les difficultés financières auxquelles leur groupe était confronté.

Jamais de réunion du Ca

A la question de savoir qui payait les salaires à Cd média, il a répondu que naturellement, c’est Karim Wade, puisse que c’est lui qui l’a recruté. Mamadou Diop a relevé qu’il n’a jamais participé à une réunion de Conseil d’administration de ce groupe. D’ailleurs, a-t-il assuré, il n’y en a jamais eu.

Mieux, a précisé le témoin, « nos priorités étaient d’ordre rédactionnel ». À ce niveau, Me Demba Ciré Bathily de la défense, se fondant sur des dispositions légales, lui a fait remarquer qu’il revenait au Pca de convoquer les réunions du Conseil d’administration.

En outre, Me Diop a relevé qu’il n’a jamais rencontré Patrick William, propriétaire de 70 % des actions du groupe Cd média. S’agissant du matériel audio que le groupe avait acquis par le biais d’un certain Mamadou Amar, expert en la matière, Me Mamadou Diop a avoué l’avoir visité à Delta Net avec Cheikh Diallo.

Cependant, l’ancien conseiller en communication de Karim Wade a soutenu, durant sa déposition, qu’il n’a jamais vu ce matériel radio. Sur l’origine et le prix dudit matériel, il n’en doute point : « Je ne suis pas interrogé sur ces questions, mais il est évident que c’était le promoteur qui s’était engagé à en acheter lui-même ».

Me Diop a même révélé qu’il avait commencé à mettre en rapport Karim Wade avec un fournisseur allemand qui lui a envoyé des catalogues qu’il a transmis à l’ancien ministre d’Etat. A l’en croire, c’est après cela que M. Wade lui a dit de laisser tomber le fournisseur allemand, car il en avait trouvé d’autres.

Concernant le matériel roulant et mobilier, il a indiqué qu’il ne peut s’y prononcer. Seulement, pour son véhicule, c’est l’ancienne assistante de Karim Wade qui l’a appelé pour lui demander d’aller le récupérer dans une société de vente de voitures de la place.

Le Soleil






Hebergeur d'image