leral.net | S'informer en temps réel

Mamadou Diop Decroix: "Le Président Macky devrait plutôt se mettre à labourer le champ des urgences"

Rédigé le Jeudi 10 Janvier 2013 à 15:00 | | 13 commentaire(s)

Lors de son réunion hebdomadaire tenue hier à son siège, le Secrétariat permanent de And-Jëf/Pads dirigé par Mamadou Diop Decroix a apprécié la situation du pays qui reste marquée selon lui, par une atmosphère délétère de règlements de comptes politiques initiée par le pouvoir en place sous couvert de traque de biens mal acquis.



Mamadou Diop Decroix: "Le Président Macky devrait plutôt se mettre à labourer le champ des urgences"
"L'on ne saurait expliquer autrement les entorses tout à fait inutiles à la constitution de notre pays consistant à faire jouer, à tout prix, au procureur de la cour de répression de l'enrichissement illicite un rôle qui n'est pas le sien. N'est-il pas en effet plus juste et plus simple de passer par la haute cour de justice pour lever, dans les règles de l'art, l'immunité des députés que l'on désire poursuivre ? Le plus gênant dans le contexte actuel, c'est le fait, pour les tenants du régime, de rappeler partout et sans cesse qu'en matière de violation de la loi, ils ne font que suivre la voie tracée par ceux-là qui sont aujourd'hui dans l'opposition. Il y a là, clairement, une volonté d'instrumenter les textes et les institutions dans une dynamique de revanche", commentent Decroix et ses camarades.

Aussi, ont-ils fait savoir dans un communiqué reçu par Leral: "c'est tout le drame du pays aujourd'hui car, à notre sens, le Président Macky Sall n'a pas été élu pour ça. Il n'a pas été élu pour aller s'empêtrer dans des logiques revanchardes mais pour résoudre les problèmes du pays qui sont nombreux et pressants : l'Ecole est en panne; l'emploi est en panne ; l'énergie est en panne et le coût de la vie grimpe chaque jour que Dieu fait. La pauvreté n'a pas régressé au cours de ces 9 derniers mois mais a plutôt progressé. C'est ce champ des urgences que le Président Sall devrait labourer sans tarder".

Les responsables de Aj/ Pads pensent également que: "Si, en effet, le gouvernement avait enclenché depuis bientôt une année, une offensive résolue et convaincante sur ces différents fronts, alors une politique de traque des biens mal acquis, traque non sélective dans le temps et dans l'espace, serait acceptée, cautionnée et soutenue par l'opinion nationale". Mais se désolent-ils: "Donc, aujourd'hui, comme cela semble déjà s'annoncer, nous sommes en droit de craindre un énorme déballage de part et d'autre, entre de très hauts responsables ayant eu à gérer l'Etat sous le régime de Wade".




1.Posté par courant le 10/01/2013 14:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ici repose la défunte presse privée sénégalaise [Décès survenu le 25 Mars 2012] ( Modou Badiane)
On a coutume de dire que dans une démocratie digne de son nom, la presse représente le quatrième pouvoir après l’exécutif, le législatif et le judiciaire. Que deviendrait un tel système si le quatrième pouvoir, qui doit normalement équilibrer les trois autres, puisque plus indépendant, s’amène à jouer les baroudeurs ou pire les laudateurs ? Il faut qu’on le dise. La presse privée sénégalaise après la télévision nationale de Rien Tous les Soirs, est entrain de perdre de sa crédibilité et de son indépendance. Le dernier événement qui en atteste est la tentative d’immolation de Cheikh Mbaye le Lundi 07 Janvier 2013, devant les grilles du palais, que la presse, dans sa quasi-totalité, a traitée de façon parcellaire. Là où elle décrivait ces actes sous le régime Wade de désillusion d’une jeunesse laissée à elle-même, la même presse, les mêmes journalistes, essaient de justifier l’acte par une présumée folie de l’auteur. Le Mardi 08 Janvier 2013 soit moins de 24 H après l’incident, sa famille dément les rumeurs de la presse selon lesquelles, la victime souffrirait de troubles mentaux "Cheikh Mbaye jouit de toutes ses facultés mentales. Il développait même beaucoup de projets... ». Pourquoi ces glissades à répétition de la presse ? Les auteurs d’immolations sous Wade étaient ils plus sains d’esprits que le premier sous l’ère Macky ? La désillusion est elle moins présente sous Macky que sous son prédécesseur ? La question mérite d’être posée avec beaucoup de recul et sans subjectivité aucune. Cette manière de faire des journalistes, et pas des moins connus, ne rend ni service au régime actuel ni au peuple sénégalais. C’est une bombe que la presse a entre ses mains et qui risque d’exploser au moment où on s’y entendra le moins.




Madiambal Diagne dans sa chronique du Lundi 07 Janvier 2013 titrée « Inculpez Wade ou libérez Aïdara Sylla ! » a rappelé le rôle jouait par la presse dans la chute du régime de Wade. « Dix ans durant, nous nous sommes tués, à travers ces colonnes, à publier les hauts faits (de Wade) de prédation de ressources publiques » disait-il. La presse a telle perdu son verbe et son rôle de sentinelle dans une démocratie en marche avec l’élection de Macky Sall comme Président de la République du Sénégal ? Sommes-nous entrain d’assister à un gouvernement de journalistes après celui des avocats ? Les journalistes sont ils devenus complaisants face à leurs homologues qui composent l’entourage proche du Président ?

Vous avez été sans doute surpris de voir lors de son émission, ça me dit Mag, avec le Professeur Gadiaga du 15 décembre 2012, l’ex percutant Pape Allé Niang, déclarer après une analyse du juriste, « (…) j’attends de voir celui qui viendra ici me parler de la Haute Cour de Justice comme étant seule habilitée à juger les ex barons du gouvernement de Wade ». Le professeur venait de faire une brillante dichotomie entre les fautes qu’auraient commises un Ministre dans l’exercice de ses fonctions et durant l’exercice de ses fonctions. Cette satisfaction montrée du journaliste prouve deux choses. Il est prêt à défendre la position actuelle du gouvernement et ne laissera pas l’autre camp défendre son point de vu puisqu’il le juge déjà comme erroné. Est-ce cela le rôle du journaliste qui doit participer à l’éclosion de la vérité et à l’équilibre de l’information ?

Que dire de Mamadou Oumar Ndiaye qui ne semble pas être tout à fait d’accord avec le discours de Macky Sall lors du nouvel an, mais préfère le critiquer en utilisant la pédale douce. Il titre dans sa chronique parue dans le journal Le Témoin n°1109 « Discours de fin d’année du président Macky Sall: Oublis et omissions d’un (bon) discours». Cherche t il avec ce titre à caresser Macky dans le sens de la poile ou évite t il de s’amener les foudres de ses compères qui ont pris fait et cause pour le régime actuel ? Dans le fond, il souligne « Sur le fond, en revanche, il est sans doute notable que les spins doctors du Président n’ont pas accordé une très grande attention au contenu de son discours du nouvel an ». Il critique tout en qualifiant les rédacteurs de « spins doctors ». Content sans doute, de ses compères, malgré les oublis listés et le fond vide.

Que devient Souleymane Jules Diop, après nous avoir servi, pendant des années, qu’il ne défendait que des principes. N’est il pas devenu un membre à part entière de l’APR qu’il cherche à défendre vaille que vaille ?

Nous ne demandons pas à la presse d’être des ultra opposants comme le groupe Walfadjri, mais à jouer le rôle d’avant-gardiste qu’on lui connaissait, de faire comme le Groupe D-Media qui est le seul, à l’heure actuelle, à nous informer juste et vrai. Même les journalistes du Groupe Futur Medias que nous avons toujours connu pour leur professionnalisme s’adonnent à ces pratiques en cherchant à faire plaisir à leur patron devenu Ministre dans le gouvernement de Macky. Allassane Samba Diop est devenu méconnaissable et Mamadou Ibra Kane aphone.

Nous ne sommes pas contre le gouvernement, mais réclamons notre droit à l’information. La vraie information. Le peuple n’a pas besoin de mirage pour subsister. Face au faux il arrivera un moment où lui-même s’en détournera et réclamera ce qu’on a tenté de lui cacher. Le journaliste doit alerter et non applaudir. L’acclamation continue est du rôle du partisan et non du journaliste libre et indépendant. Nous avons besoin que l’on nous dise que le train n’est pas arrivé à l’heure. Celui qui arrive à temps ne constitue pas une information. Gilbert Keith Chesterton décrivait avec ironie le rôle du vrai journaliste en ces termes « Le journalisme consiste pour une large part à dire “Lord Jones est mort” à des gens qui n’ont jamais su que Lord Jones existait. »


Alors chers journalistes, reprenez vous et ressuscitez la presse décédée le 25 Mars 2012 pour que triomphe la démocratie sénégalaise !


Modou Badiane
Sociologue
badianemodou6@gmail.com

2.Posté par sidatte le 10/01/2013 14:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tous corrompus :

Pape Alé Niang
Mamoudou Ibra Kane
Alassane Samba Diop
ect.........................

le senegal ne mérite pas ça

ces journalistes sont débauchés pour ménager le gouvernement et l'APR, c'est le peuple qui va en pâtir .
le rôle de la presse doit être de donner la vrai information même si le Président n'est pas content mais qu'il sache que les Sénégalais sont fatigués et qu'il n' y a pas de véritable changement depuis son élection le 25 mars 2012

3.Posté par FocusActu le 10/01/2013 14:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour à tous! FocusActu.Com est un site d'information générale au Sénégal. Bienvenue à tous!

4.Posté par binette le 10/01/2013 14:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

modou badiane fallait quand même tirer chapeau à walf, qui a su resté sur ses positions

5.Posté par NOUVEAU SITE TRES ENRICHISSANT le 10/01/2013 15:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

QUI DÉTIENT L’INFORMATION DÉTIENT LE POUVOIR

TÉLÉCHARGER LA REVUE QUOTIDIENNE DE LA PRESSE INTERNATIONALE POUR DEVENIR UN EXPERT REDOUTABLE SUR :

www.senegal60.com

EDUQUER UN HOMME C’EST LE METTRE EN ETAT DE FAIRE FACE A TOUTES LES SITUATIONS !

6.Posté par Barnoss le 10/01/2013 15:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur Decroix récupérer les mialliards volés au peuple sénégalais est une véritable urgence.Comment résoudre le problème des enseignants ou faire reculer la pauvreté quand un ce groupe de personnes s'accaparent des milliards qui appartiennent au peuple.Tu as été leur complice mème si c'est pas encore prouvé que tu as fait comme eux car tu étais avec eux et tu n'avais pas osé leur dire qu'ils étaient entrain de voler au peuple par peur de perdre tes privilèges.
Del bagne tay wakhe deugue

7.Posté par wakh wakhète junior le 10/01/2013 15:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien dit Courant
Bien dit Sidatte, merci
Voilà ! cela montre qu'encore une fois, il y a des gens qui ne continuent point à dormir comme le faisaient les Y'A N'A MARRISTES & le M23, qui versaient couramment dans la vendetta, le ridicule, la virtuosité et la vengeance, ces mômes impolis et en mal d'audience, aujourd’hui devenus muets comme de vulgaires saltimbanques, et pourtant ils s'étaient résolument engagés à faire face au régime sortant et à n'importe quel autre qui ferait pareillement .
Alors pourquoi un tel silence, vu que la situation continue de s'empirer sous Macky et Maremme Faye?
Ces indécis avec à leur tête, les déprédateurs et prévaricateurs du genre Amath Dansokhor, le tartufe Moustapha Gnasse, le fou ou l'obligé Madior Diouf, le ténébreux Ousmane Tanor Dieng l'éternel secrétaire du archaïque PS, Abdoulaye Bathily, Abdou Latif Coulibaly ( ALCOU) Alioune Tine, Abdoul Mbaye, Abdou Aziz Diop, la VIEILLE FILLE Mademoiselle Penda Mbow Moussor rancunière à l’extrême, Idrissa Seck le voleur de + 40 milliards jusque là nébuleux, les tristement célèbres Cheikh Tidiane Gadio & Aminata Tall qui ont passé 11 ans sous Wade et ont fait leur début en politique grâce à ce dernier sans être inquiété, le douteux professeur de sociologie Malick Ndiaye, et le reste comme des vermines, des marionnettes en plastiques.

Ces moins que rien n'ont d'autres préoccupations que s’intéresser sur les dossiers des biens mal acquis à longueur de journée, voire toute une carrière.
Le peuple les attendait sur des questions essentielles sur la demande sociale, la rupture tant annoncée sans améliorations possibles, sur beaucoup de choses, la bonne gouvernance démocratique, le respect des lois et règlements, le coût de la vie etc, rien que du bavardage en à plus finir.





8.Posté par Bensen le 10/01/2013 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eh Binette à walf les journalistes ne sont pas libres ils n'agissent que selon la position de leur mollah envers le régime en place.Être libre ne veut dire toujours critiquer le gouvernement en faisant black out de tout ce qu'il fait de bon :il faut dire ou écrire té Yallah takh

9.Posté par lam le 10/01/2013 16:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bonjour vend ordinateur portable neuf hp g6 2.2ghz ram 4giga mo disque dur 500go graveur dvd wifi webcam tout neuf à 280 000cfa
disque dur multimédia neuf avec le télécommande de 640go à 65 000cfa

ordinateur fix 3.0ghz ram 1024mo disque dur 80g0 à 65 000cfa
contactez : le 77 907 43 73

10.Posté par tala le 10/01/2013 18:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Walf critique parce qu'ils font une forme de chantage. Quand Walf a reçu 400 millions de Abdoulaye Wade, ils ont arrêté les critiques contre ce dernier. Sidy Lamine Niasse n'est pas crédible: Il ne veut pas payer le fisc, il ne paie pas le BSDA et il mange l'argent du contribuable sénégalais pour des fautes commises par d'autres. Badiane applaudit DMEDIA, mais on a entendu que Wade et Consorts sont derrière ce groupe. A la fin donc, tout le monde est interéssé. L'information doit être juste, on ne demande pas aux journalistes de faire dans la critique systématique, mais d'informer juste et vrai. Quoi qu'il en soit, Wade et son groupe qui ont dépouillé le peuple sénégalais doivent payer,. Quand à Decroix, c'est un opportuniste qui a trahi la gauche sénégalaise.

11.Posté par RekTek le 11/01/2013 11:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'URGENCE C'EST AUSSI DE RECUPERER L'ARGENT VOLE AUX PAUVRES SENEGALAIS.
LES HOPITAUX,LES ECOLES,L'AGRICULTURE,ETC...EN ONT BESOIN.

12.Posté par @barnoss le 17/01/2013 11:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Barnoss tu veux épingler Decroix coûte que coûte. Tu dis que même s'il n'a pas volé il est leur complice parce qu'il était avec eux. N'est-ce pas trop facile comme accusation ? Et dangereux pour le soutien de Macky Sall que tu es ? Decroix était plutôt à la périphérie et n'a jamais été cité dans des histoires de détournement et autres prévarication ou de corruption tandis que Macky lui était au centre du système et a déclaré des milliards comme patrimoine. Pour etre juste penches-toi sur le cas Macky d'abord et fous la paix au pauvre Decroix. Ça me parait plus honnête et plus courageux.

13.Posté par @barnoss le 17/01/2013 11:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ensuite, comment peut-on fonder une stratégie de comm' sur une promesse de ramener l'argent volé pour honorer d'autres promesses faites de régler les problèmes du pays ? Au lieu de se débrouiller pour trouver de l'aregent pour régler les problèmes du pays, on fait fantasmer le peuple sur le rapatriement de milliers de milliards de biens mal acquis. Moi je suis pour que les voleurs, tous les voleurs sans exception, rendent gorge. Mais fonder sa politique de développemnt sur ça, c'est acheter un serpent dans son trou.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site


Hebergeur d'image