leral.net | S'informer en temps réel

Mamadou Goumbala sur la caution de Lamine Diack : "Malick Gackou doit lancer une campagne de récoltes de fonds"

Appelant à la mobilisation pour faire bénéficier à Lamine Diack de la liberté provisoire, Mamadou Goumbala a exhorté le leader du Grand Parti, en tant que sportif, à lancer une campagne pour trouver la caution nécessaire.


Rédigé par leral.net le Vendredi 10 Juin 2016 à 10:30 | | 1 commentaire(s)|

Après la décision de la Chambre d’instruction de la Cour d’Appel de faire payer à Lamine Diack près de 325 millions francs Cfa en guise de caution pour bénéficier de liberté provisoire dans l’affaire de dopage des athlètes russes, Mamadou Goumbala n’en revient toujours pas. D’après La Tribune, l’homme qui avait lancé sans succès, il y a quelques mois, la pétition pour la libération de l’ancien président de l’Iaaf, Lamine Diack, revient à la charge en changeant de fusil d’épaule, estimant que la mobilisation doit se poursuivre pour mettre fin à ce qu’il appelle une injustice.

Dans ce cadre, ce membre du Grand parti (Gp) a précisément appelé son leader, El Hadji Malick Gackou, « à prendre les devants ». « En tant que sportif, ancien président de club et ancien ministre des Sports, M. Gackou doit prendre l’initiative d’organiser une campagne de récolte de fonds pour soutenir Lamine Diack », a-t-il suggéré. Estimant que le père de Massata Diack est victime « d’une cabale et d’une injustice internationale montées par ses adversaires du milieu sportif », Mamadou Goumbala pense qu’une telle solidarité le soulagerait. A travers une telle démarche, les Sénégalais, les Africains, pourront montrer à Lamine Diack, qui a « dignement représenté » leur pays et leur continent dans le monde à travers l’institution internationale, qu’ils sont derrière lui.

L’homme, « qui connaît bien la mentalité européenne pour avoir passé 26 ans » en France, soutient, dans les colonnes du journal, que Lamine Diack a été savamment cloué au pilori à travers des complots que les Sénégalais et les Africains ne doivent pas laisser. Pour cela, insiste-t-il, El Hadji Malick Gackou doit « activer » les mécènes pour trouver la caution nécessaire à sa libération, même s’il sait que sa famille, à elle seule, peut le faire.







Hebergeur d'image