leral.net | S'informer en temps réel

Mamadou Kassé, conseiller du président de la République, sur la léthargie de l’Apr : "Les gens font seulement dans la grande gueule, mais ne travaillent pas à fond"

L’Alliance pour la République à Tambacounda est vraiment en léthargie. Elle manque d’animation à la base du fait de l’absence notoire des responsables politiques qui ont déserté la base et fuient systématiquement les militants. Ce qui fait qu’aujourd’hui, l’opposition a profité de cette situation et est en train de prendre ses marques dans la ville et dans la région jadis bastion apériste, fulmine le conseiller du président de la République, Mamadou Kassé qui se prononçait en marge d’un meeting qu’il organisait chez lui au quartier Plateau.


Rédigé par leral.net le Lundi 5 Octobre 2015 à 13:19 | | 37 commentaire(s)|

Mamadou Kassé, conseiller du président de la République, sur la léthargie de l’Apr : "Les gens font seulement dans la grande gueule, mais ne travaillent pas à fond"
C’est en prélude à la venue de Malick Gakou, leader du Grand parti, annoncée pour ce dimanche dans la commune, après avoir visité, hier, Koumpentoum, que Mama­dou Kassé a organisé la veille un meeting de remobilisation des troupes. Il en a profité d’ailleurs pour annoncer aux militants le lancement du Rassem­ble­ment pour l’émergence du Sénégal orien­tal (Reso) que lui et ses camarades comptent mettre sur pied à Tambacounda. Mamadou Kassé, parlant de sa formation politique à la base, soutient que l’Apr est malade à Tambacounda. Le parti vit une léthargie sans précédent, se désole-t-il. Et sans faire dans la langue de bois, il situe les responsabilités et décoche quelques flèches. A l’en croire, ce sont les responsables politiques qui sont à l’origine de la léthargie du parti, comme si le parti n’en disposait pas. Et pourtant, ils doivent tous leur salut au parti qu’ils refusent d’animer à la base. "Ils ont tous fui la base et laissé seuls les militants qui ne savent plus à quel saint se vouer. Cela fait trois fois de suite que je descends sur le terrain et rencontre les militants dans le cadre de l’animation et de la massification du parti", a-t-il dit.

Cependant, fait-il savoir, amer, tous les militants à l’unanimité ont attesté de la fuite des responsables dans leur base. "Excepté quelques-uns qui sont sur le terrain, la quasi-totalité des autres responsables est absente du champ politique, s’offusque Kassé. Et cela, au moment où l’opposition est constamment sur le terrain avec Idrissa Seck qui était de passage une fois dans la région et il y a aussi un grand responsable de l’opposition (Malick Gakou) qui doit venir dans la commune demain (ce dimanche). Il faut que les responsables, qui ont tous acquis des avantages grâce à leur base, reviennent et redescendent sur le terrain travailler pour contrecarrer ces opposants dans l’intérêt du parti. Si des gens sont responsabilisés, il faut aussi qu’à la base ils jouent leur partition", rugit Kassé qui continue furax : « Je ne vois pas à Tamba une majorité de responsables s’engager dans la massification et la consolidation du parti ». Il s’agit juste, pour eux, selon lui, « de faire la grande gueule, de beaucoup parler et qu’en réalité, quand il s’agit de travailler au fond et à fond, on ne voit personne et ils ne font rien ». Sur les questions d’urbanisme et d’habitat, le conseiller du Président appelle à une redynamisation urgente et pressante des forces du parti. "C’est en cela que se trouve le salut du parti qui va vers des échéances très importantes et qui nécessitent l’engagement et l’implication de toutes les forces vives de la formation", soutient le responsable politique à Tamba.

Le Quotidien






Hebergeur d'image