leral.net | S'informer en temps réel

Mamadou Lamine Diallo: «Prétendre que la Kaaba et la ville de Médine sont menacées relève d’une manipulation grossière et dangereuse"

Mamadou Lamine Diallo et ses camarades n’ont pas la même vision que le président Macky Sall sur l’envoi de soldats sénégalais en Arabie Saoudite.


Rédigé par leral.net le Mercredi 13 Mai 2015 à 15:31 | | 1 commentaire(s)|

Mamadou Lamine Diallo: «Prétendre que la Kaaba et la ville de Médine sont menacées relève d’une manipulation grossière et dangereuse"
«Prétendre que la Kaaba à la Mecque et la ville de Médine sont menacées relève d’une manipulation grossière et dangereuse », relève le Secrétariat permanent du mouvement Tekki.

Il pense le Sénégal a trainé les pieds pour envoyer des troupes au Mali voisin menacé par des terroristes inspirés par le wahabisme en cours en Arabie Saoudite et estime que le Sénégal, respecté pour sa tolérance religieuse, et qui préside l’OCI, devrait s’attacher à œuvrer à un règlement pacifique du conflit interne au Yémen entre des communautés musulmanes en cherchant à consolider notamment l’accord de cessez le feu.

Pour les « tekkistes », l’envoi des soldats n’est pas une opération classique de maintien de la paix avec un mandat clair des Nations Unies, opérations dans lesquelles l’armée sénégalaise s’est illustrée depuis l’indépendance politique en 1960. En vérité, il s’agit d’une lutte de pouvoir interne au Yémen entre deux présidents soutenus par des fractions de l’armée et des communautés locales, soulignent Mamadou Lamine Diallo et ses camarades.

Au fond, il se joue une rivalité entre les puissances régionales que sont l’Iran et l’Arabie Saoudite qui chacun soutien une fraction en lutte, décryptent l’économiste et ses amis de parti..

Ferloo






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image