leral.net | S'informer en temps réel

Mamadou Lamine Dianté, Secrétaire général du Saems-Cusems : "La priorité est au Pse et non à l'école sénégalaise".

Présidé par la Premier ministre, le conseil interministériel, qui s’est tenu hier, a été une occasion pour les acteurs de l’éducation de revenir sur les directives qui ont été mises en place pour l’année scolaire 2015-2016. Selon le secrétaire général du Saems-Cusems, la rencontre profite au Pse et non à l’école sénégalaise.


Rédigé par leral.net le Vendredi 30 Octobre 2015 à 11:14 | | 4 commentaire(s)|

Mamadou Lamine Dianté, Secrétaire général du Saems-Cusems : "La priorité est au Pse et non à l'école sénégalaise".
Faisant le bilan des réalisations des 43 directives prises lors du conseil interministériel 2014-2015, le Secrétaire général du Saems-Cusems, Mamadou Lamine Dianté, indique que « c’est avec beaucoup de surprises qu’ils ont remarqué que seules 5 parmi les 43 directives ont été réalisées, 2 n’ont pas connu de début de réalisation et près d’une trentaine seraient en cours d’exécution ».

Cette année aussi, une vingtaine de directives ont été mis en place en plus de celles non exécutées de l’année passée. Une raison suffisante pour M. Dianté de souligner : « C’est normal que l’on soit sceptique par rapport à la réalisation de ces projets ». Selon le syndicaliste, une baisse a été notée sur les résultats des examens professionnels et scolaires et, aujourd’hui, aucune proposition de directive n’a été faite par le PM Mahammed Boun Abdallah Dionne afin d’essayer de renverser la tendance.

« Nous n’avons senti aucune volonté de la part des autorités de vouloir pacifier le milieu scolaire. Et d’après ce qu’on a compris, après le speech du ministre du Budget, la priorité revient au Pse et non à l’école nationale. Et M. Dianté, comme pour prévenir, d’ajouter : « A ce rythme, ce serait imprudent pour nous de ne pas déposer un préavis de grève ».






Hebergeur d'image