leral.net | S'informer en temps réel

Mamadou Ndoye, Sg de la Ld sur la situation du pays : « La santé est beaucoup plus catastrophique que l’éducation »


Rédigé par leral.net le Mercredi 16 Septembre 2015 à 09:28 | | 18 commentaire(s)|

Le secrétaire général de la Ligue démocratique (Ld) est convaincu que la situation de l’éducation au Sénégal est devenue catastrophique, mais celle de la santé l’est encore plus. « Le problème de l’éducation reste un défi majeur. Dans le pays, on parle moins de la santé mais elle est beaucoup plus catastrophique que l’éducation. Il suffit de tomber malade et de se présenter dans les hôpitaux pour se rendre compte de la précarité de la situation. Quand on demande à quelqu’un qui est mourant de payer quelque chose avant d’être pris en charge… C’est incroyable ce qui se passe dans ce pays », laisse entendre Mamadou Ndoye dans le journal EnQuête. Cette déclaration intervient dans un contexte où le compagnonnage des partis politiques au sein de la coalition Benno bokk yakaar est incertain, indique le journal. Selon M. Ndoye, la Confédération pour la démocratie et le socialisme (Cds), qui regroupe les partis de gauche, doit mener des réflexions à long terme et court terme pour sortir le Sénégal de l’auberge. Ce qui permettra de régler les problèmes du moment et d’adopter une démarche à appliquer pour l’avenir. « Le pays a besoin de réformes institutionnelles qui font que nous allons faire des avancées vers plus d’Etat de droit, de démocratie, de bonne gouvernance. Nous avons besoin de ces réformes, aujourd’hui, et nous devons nous battre pour ces réformes. Notre pays a besoin de réformer structurellement son économie, de passer d’une économie de faible plus-value à une économie de forte plus-value. Nous avons besoin que l’agriculture se diversifie, qu’elle augmente sa productivité », explique- t-il précisant que le Sénégal doit tendre vers une diminution des importations et opter pour la transformation des matières premières au sein de son territoire.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image