leral.net | S'informer en temps réel

Mamadou Oumar Ndiaye : «L’accueil à Wade est un message adressé à Macky »

Des milliers des Sénégalais sont sortis réserver un accueil chaleureux à Me Abdoulaye Wade, après deux ans d’absence, vendredi dernier. Mamadou Oumar Ndiaye explique sur les ondes de Sud Fm que «cet accueil n’est pas une façon de tourner le dos à Macky Sall comme beaucoup le prétendent mais un message de mécontentement qui lui a été adressé».


Rédigé par leral.net le Dimanche 27 Avril 2014 à 12:27 | | 5 commentaire(s)|

Mamadou Oumar Ndiaye : «L’accueil à Wade est un message adressé à Macky »
Le directeur de publication du Journal hebdomadaire « Le Témoin », Mamadou Oumar Ndiaye analyse l’accueil des Sénégalais à l’ancien président Me Abdoulaye Wade et fait remarquer que «les Sénégalais veulent tout simplement dire à Macky Sall qu’ils ne sont pas contents et non une manière de trouver en Me Wade un messie. Loin delà. Parmi les personnes interrogées, beaucoup d’entre elles disent tourner le dos à Wade et son parti, mais veulent passer un message à Macky Sall. Donc c’est à lui de décoder ce message des Sénégalais à travers l’accueil de Wade».

Il reconnait quand même la situation dans laquelle se trouve Macky Sall liée au lourd legs. « Macky Sall est en train de désamorcer les bombes à retardement d’Abdoulaye Wade : des bourses à tous les étudiants, des mallettes d’argent aux marabouts, … »

Evoquant l’avenir du Parti Démocratique Sénégalais (PDS), Mamadou Oumar Ndiaye prédit sa mort. « Le PDS ne survivra pas à Wade s’il n’organise pas un congrès, renouveler ses instances de base, sinon nous allons assister au partage des dépouilles du PDS, entre Macky Sall, Idrissa Seck, Karim Wade, Pape Diop… »

Se prononce sur les perspectives des élections locales, Mamadou Oumar Ndiaye pense qu’elles vont tourner à l’avantage de l’opposition, à cause de la volonté de l’Alliance pour la République (APR) d’écarter des maires ayant de bons bilans à l’image de Khalifa Sall au profit des «Apéristes» inconnus, aucune expérience… «C’est le syndrome des locales françaises qui risqueront de se produire au Sénégal», a-t-il estimé.

Ferloo






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image