leral.net | S'informer en temps réel

Mamadou Racine Sy à l’administration du tourisme : « Sans le secteur du tourisme, il n’y aura pas de ministère du tourisme »

Le Président du Syndicat patronal de l’industrie hôtelière du Sénégal, Mamadou Racine Sy, a profité de la passation de service, qui s’est tenue, hier, entre l’ancien ministre du Tourisme et des transports aériens Abdoulaye Diouf Sarr et Maïmouna Ndoye Seck pour dire ses vérités à l’administration du tourisme.


Rédigé par leral.net le Vendredi 3 Juillet 2015 à 09:16 | | 3 commentaire(s)|

Mamadou Racine Sy à l’administration du tourisme : « Sans le secteur du tourisme, il n’y aura pas de ministère du tourisme »
« L’administration du tourisme doit comprendre qu’elle est au service du secteur du tourisme », a dit, hier, le patron des hôtelleries du Sénégal en marge de la passation de service au ministère du Tourisme et des Transports aériens. M. Sy a évoqué les rapports qui doivent exister entre les deux structures. "Il est bien de préciser que le ministre n’est pas notre patron. C’est notre argent que nous investissons dans ce secteur, nous sommes des partenaires à valeur entière. Sans le secteur du tourisme, il n’y aura pas de ministère du Tourisme. Nous n’accepterons aucun diktat de cette administration. Il faut que les gens apprennent à travailler avec leur partenaire. Parce que le chef de l’Etat Macky Sall l’a toujours compris c’est pour cela qu’il a donné une part importante à ce secteur, notamment dans la gestion paritaire du tourisme. Il a toujours dit que c’est le secteur privé qui va assurer la présidence. Ainsi, il faut, dans le tourisme, une vision partagée, une vision d’un autre âge".

Racine Sy de prévenir le nouveau ministre du Tourisme et des Transports aériens : « Il ne faut pas se voiler la face, on ne vous a pas donné un secteur facile. C’est un secteur aussi important que le défi de l’énergie. Parce que sans le tourisme, même le Pse n’a pas de sens. Le tourisme est une composante essentielle du Plan Sénégal émergent ». A l'en croire, l’échec du ministre du Tourisme, c’est aussi l’échec du secteur, personne ne souhaite l’échec du secteur. D’où la nécessité de sauver Senegal Airlines parce que jamais un pays ne s’est développé sans une compagnie aérienne. En outre, les acteurs du secteur touristique compte apporter leur soutien et leur disponibilité au nouveau ministre du Tourisme et des Transports aériens afin d’œuvrer pour le développement du tourisme au Sénégal.

Fara Mendy






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image