leral.net | S'informer en temps réel

Mamadou Thiam: «La rencontre entre Macky Sall et les trois groupes de Presse a été organisée sur la base des demandes reçues»

Dakar24sn-Actualité Après les grincements de dents notés au lendemain de la conférence de presse du président de la République organisée au profit de trois groupes de presse, Conseiller Spécial du Président de la République et Coordonnateur du Pôle Communication et veille stratégique monte au créneau pour apporter la précision. Dans l’entretien qu’il a accordé à Dakar24sn.com, Mamadou Thiam souligne que cette rencontre a été initiée sur la base des demandes reçues par la présidence. Il ajoute que les autres organes qui n’étaient pas conviés seront prioritaires lors des prochaines sorties du chef de l’Etat s’ils en formulent la demande.


Rédigé par leral.net le Lundi 20 Avril 2015 à 15:44 | | 18 commentaire(s)|

Mamadou Thiam: «La rencontre entre Macky Sall et les trois groupes de Presse a été organisée sur la base des demandes reçues»
Est-ce que vous pouvez revenir sur les critères de choix des trois groupes de presse qui faisaient face au Président de la République en Conférence de Presse à Kaffrine?

Merci pour cette démarche de recoupement de l’information. Comme vous le savez et les archives sur le net le confirment, nous avions annoncé, au mois de mars 2015, que Monsieur le Président de la république rencontrerait plus régulièrement la presse. Nous avions dès lors retenu d’alterner trois démarches complémentaires: des rencontres d’information comme les déclarations de presse, des rencontres d’échange à l’image des conférences de presse et des interviews sur la base de demandes reçues et traitées. Ces formats étant complémentaires car permettant d’allier et de combiner plusieurs registres et approches spécifiques.

Et pourquoi seulement, les Groupes futurs média, D-Media et la Rts?

La rencontre de Kaffrine s’inscrit dans la logique de la dernière catégorie énoncée. Il s’agissait, en effet, de profiter de la clôture de la tournée économique à Kaffrine pour donner suite aux demandes qui ont été reçues dans ce sens. Or, il se trouve que le pôle communication, depuis ma nomination en décembre 2014, n’a reçu que trois demandes d’interview émanant de la presse nationale: une demande du Groupe futurs média, une de D-Media et une de la Rts. Qui n’était pas représentés seront prioritaires. C’est en réponse à ces trois demandes que l’interview groupée a été organisée.

Il a été dit, qu’en tant Conseiller Spécial du Président de la République et Coordonnateur du Pôle Communication et veille stratégique, vous auriez donné des consignes pour bloquer à la porte le reste des journalistes qui ont pourtant suivi tous les déplacements du Président Macky Sall au cours de cette tournée Economique, qu’en est-il exactement ?

Comme je l’ai précisé plus haut, il s’agissait d’une interview accordée aux trois groupes de presse dont la demande a été reçue. Nous avons convenu avec eux des modalités d’organisation. Déjà, ce n’était pas évident de faire passer le format à trois car chaque groupe voulait un entretien individuel avec le Chef de l’Etat. Nous avons retenu qu’il fallait élargir l’audience en donnant l’opportunité à tous les médias qui avaient écrit dans ce sens, à la même période, d’échanger avec le Président.

Nous avons finalement réussi à nous accorder sur le format à trois. Dès lors si, à la dernière minute, nous changions d’avis, de manière unilatérale, pour laisser tous ceux qui étaient présents prendre part à la rencontre, nous aurions trahi notre engagement vis à vis des demandeurs. Nous aurions fait preuve de manque de rigueur. Si nous avions fait une seule exception à la règle de la demande reçue, au profit d’un seul organe de presse, nous aurions ôté toute crédibilité à notre argumentation car la liste n’aurait plus cette cohérence d’ensemble que lui confère le statut de demandeur de ceux qui la composent. Si nous avions dérogé à la règle au profit d’un seul organe de presse, nous aurions fait preuve d’injustice au détriment de tous les autres organes de presse qui n’avaient pas fait la demande et qui n’ont pas pu être associés. C’est la raison pour laquelle les autres organes de presse, mêmes ceux présents à la tournée ne pouvaient pas y prendre part. Car il s’agissait une fois de plus d’un entretien planifié et ficelé sur la base de demandes antérieures et validées.

Il est important de noter que nous veillerons, autant que faire se peut, à assurer le caractère tournant de ces rencontres spécifiques et limitées aux demandes reçues. Ainsi, pour les prochaines sorties du chef de l’Etat, les organes de presses qui n’étaient pas déjà représentés pourront être associés. Seulement il leur revient d’introduire une demande dans ce sens

Réalisé par A. FAYE Dakar24sn.com






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image