leral.net | S'informer en temps réel

Mame Mactar Guèye: "Les 12 victimes des frères Kouachi auraient-elles plus de valeur que les 2000 morts de Boko Haram ?"


Rédigé par leral.net le Mercredi 14 Janvier 2015 à 09:26 | | 8 commentaire(s)|

Mame Mactar Guèye: "Les 12 victimes des frères Kouachi auraient-elles plus de valeur que les 2000 morts de Boko Haram ?"
Le Rassemblement démocratique sénégalais (Rds) dénonce la présence de certains dirigeants africains à la marche républicaine de Paris en soutien aux victimes des attentas de la semaine dernière dans l'île de France. Pour Mame Mactar Guèye et ses camarades de parti, «le plus révoltant reste l’indignation sélective dont ont fait preuve les chefs d’Etat africains qui ont participé à cette marche de soutien à ‘Charlie Hebdo’, alors que dans la même semaine, la secte islamo-fanatique Boko Haram commettait ‘le raid le plus meurtrier de son histoire’, contre des populations civiles du Nord-Est du Nigéria» avec «16 villages longeant les rives du Lac Tchad complètement détruits, les 6, 7 et 8 janvier dernier, faisant 2000 morts et 20.000 personnes en fuite». Question du Rds : «Où sont les chefs d’Etat africains ‘indignés’ qui se sont rendus à Paris pour défiler aux côtés des adeptes du slogan ‘Je suis Charlie’ ?» Sa réponse : «Aucun d’entre-eux n’a daigné se rendre à la représentation diplomatique de ce pays frère, meurtri, qu’est le Nigeria pour signer un registre de condoléances !»

C’est pourquoi l’instance dirigeante du Rds se demande si «les 12 victimes des frères Kouachi auraient-elles plus de valeur que les 2000 morts du sanguinaire Abubakar Shekau de Boko Haram?» . Ce qui pousse le Rds à condamner «la présence de tous les chefs d’Etats africains à cette marche de soutien à un blasphémateur professionnel du Prophète Seydouna Mouhamed (Psl), qui semble avoir fait de l’agression de la conviction religieuse d’autrui sa raison de vivre !» Malgré tout, le Rds dit tenir à réitérer son attachement au droit sacré à l’inviolabilité de l’intégrité physique de tout citoyen et à condamner «sans équivoque la sanglante expédition punitive perpétrée dans les locaux de l’hebdomadaire satirique français ‘Charlie Hebdo’ et ayant semé la désolation dans de nombreuses familles».






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image