leral.net | S'informer en temps réel

Mame Marième Thiam Babou fixée ce matin sur son sort


Rédigé par leral.net le Mercredi 12 Avril 2017 à 09:00 | | 0 commentaire(s)|

Après un premier renvoi, l’affaire Karim Sène contre Mame Marème Babou sera appelée aujourd’hui à la barre du Tribunal de grande instance de Fatick.

La lionne de la Cojer est poursuivie pour destruction de biens appartenant à autrui, troubles à l’ordre public, violence et voie de fait. Elle est accusée par le maire apériste de Fimela, et non moins conseiller économique, social et environnemental, d’avoir perturbé une manifestation politique qui visait à booster le taux d’inscription sur les listes électorales.
 
La Dg de l’Agence de la case des tous petits, Thérèse Faye Diouf, qui est aussi la responsable nationale de la Cojer, de même que plusieurs militants venus prendre part à cette manifestation, y avaient été chassés à coups de pierres. Ce rassemblement politique s’est alors terminé, contre toute attente, en queue de poisson. Des blessés et d’importants dégâts matériels avaient été dénombrés le jour des faits.
 
L’édile de la commune de Fimela, noire de colère, ne s’est pas fait prier après ces incidents, pour ester en justice l’instigatrice présumée de ces échauffourées. C’est sur ces entrefaites que Mame Marème Babou a été cueillie par la gendarmerie et déférée au parquet de Fatick. Entendue par le maître des poursuites, elle a été remise en liberté en attendant que cette affaire soit tirée au clair ce 12 avril au niveau de l’ex Tribunal régional de Fatick.
 
 Mais Mame Marème Babou, droite dans ses bottes, n’y est pas allée par quatre chemins pour pointer un doigt accusateur en direction de sa rivale, la patronne des jeunesses républicaines, Thérèse Faye Diouf. À l’en croire, c’est cette dernière dont elle conteste le leadership qui est derrière la plainte du maire de Fimela pour tout simplement l’intimider.
 
Source actunet








Hebergeur d'image


Hebergeur d'image