leral.net | S'informer en temps réel

Mame Mbaye Niang-Aliou Sall, la décrispation?


Rédigé par leral.net le Samedi 15 Octobre 2016 à 22:28 | | 7 commentaire(s)|

Interrogé à commenter la démission d’Aliou Sall, Mame Mbaye Niang a tout simplement pris la défense du Maire de Guédiawaye envers et contre tous ses détracteurs.
Interrogé à commenter la démission d’Aliou Sall, Mame Mbaye Niang a tout simplement pris la défense du Maire de Guédiawaye envers et contre tous ses détracteurs.

En saluant et félicitant Aliou Sall pour « sa maturité et son courage » d’avoir démissionné de Petrotim , Mame Mbaye Niang semble avoir fumé le calumet de la paix avec le frère du Président de la République qu’il a défendu contre ses détracteurs qui, selon lui, doivent désormais, avec cette nouvelle donne, apporter des preuves convaincantes de leurs allégations et non de continuer à baigner dans les affabulations, les accusations gratuites et les ouï-dire.

Invité à commenter la démission d’Aliou Sall de Petrotim, Mame Mbaye Niang a tout simplement pris la défense du Maire de Guédiawaye envers et contre tous ses détracteurs.

«Je l’ai (Ndlr : la démission d’Aliou Sall) apprise comme tout le monde. Je salue sa maturité et son courage, car, il fallait le faire pour prouver à ses accusateurs que c’est de l’affabulation qu’ils sont en train de faire. Que des actes pareils émanent de lui, c’est à féliciter et encore une fois, je le félicite pour sa maturité. Dorénavant, les détracteurs d’Aliou Sall doivent apporter des preuves de leurs accusations. Je lui (Ndlr : Aliou Sall) avais demandé de se défendre et aujourd’hui, et il est en train de le faire. Maintenant, il appartient à ses accusateurs et ses détracteurs d’avoir le courage d’apporter des preuves de ce qu’ils allèguent. Sinon, ce serait très grave», a déclaré Mame Mbaye Niang, vendredi, sur les ondes de la RFM.
 
« De jour en jour, on se rend compte que les porteurs de cette désinformation sont de plus en plus petits dans leurs souliers. De jour en jour, on rend compte qu’il n’y a aucune implication du Président de la République, tel qu’ils voulaient le faire croire. De jour en jour, on s’aperçoit aussi que toutes ces accusations sont basées sur des rumeurs et des ouïe dire; ça  ne repose sur absolument rien du tout. Et, il faut le rappeler, ce sont ces mêmes gens, il faut le rappeler, qui s’étaient mobilisés, il y a de cela 8 mois, en tenant le Sénégal en haleine, en emportant 38 % des Sénégalais, en leur faisant croire que l’homosexualité sera légalisée après le référendum. Et jusqu’à présent, il n’y a pas les débuts d’une légalisation », a ajouté le ministre de la Jeunesse au micro d’Antoine Diouf.
 
En analysant cette sortie de Mame Mbaye Niang, on peut avancer qu’après la guerre, la décrispation. Mame Mbaye Niang aurait-il fumé le calumet de la paix avec Aliou Sall, puisqu’il l'a défendu bec et ongles, après sa démission de Petrotim qu'il juge de courageuse et de mature.
 
C’est assurément, le dégel. Aliou Sall est redevenu le frère de parti de Mame Mbaye Niang. Tout est pardonné. Pourtant, il y a quelques jours, c’était le désaccord total entre Mame Mbaye Niang et Aliou Sall.

Mame Mbaye Niang avait tiré le premier dans une interview accordée au journal « Enquête ». «Je dis bien que je suis très bien placé pour savoir qui était avec nous, qui ne l’était pas, qui était payé et qui était en intelligence avec nous. Aliou Sall était chef du Bureau économique à l’Ambassade de Chine. Au même moment, moi j’ai perdu mes responsabilités à l’aéroport de Dakar. D’autres cadres ont perdu leurs responsabilités dans l’administration, de par, leur proximité avec le Président. Et pendant ce temps-là, Aliou Sall est resté chef du Bureau économique à l’Ambassade de Chine. Et c’est lui qui a amené Petro-Tim au Sénégal avec Karim Wade. A quel moment avez-vous entendu parler d’Aliou Sall à l’APR?», avait critiqué Mame Mbaye Niang.
 
Qui avait repris de plus belle : «non, il n y a pas de malaise Aliou Sall ! En tout cas, pas à mon niveau. Personnellement, je suis la première personne à me lever pour dire que je ne soutiendrai pas Aliou Sall pour la présidence de l’AMS (Ndlr, Association des Maires du Sénégal), qu’il fallait plutôt soutenir Abdoulaye Diouf Sarr, parce qu’il est plus méritant, d’un point de vue strictement politique. Quand les gens ont insisté pour me dire pourquoi je défendais cette position-là, je leur ai clairement dit qu’Aliou Sall n’était pas avec nous avant 2012, alors que Diouf Sarr a toujours été avec nous. Et cette position-là, je l’ai clairement assumée et depuis toujours. Donc il n’y a aucun malaise. Et si j’en parle, c’est parce que je connais la personne morale qui dirige notre parti pour savoir qu’il ne protégera personne».
 
Autres temps, autres mœurs, Mame Mbaye Niang semble avoir revu sa position et mis de l’eau dans son ginger. Et l’on se demande aussi si le cocon APR n’a pas arrondi les angles en lavant le linge sale en famille.

D’autant que des informations de Leral.net avaient informé que cette sortie de Mame Baye Niang avait fait sortir le Président de ses gonds.

Leral avait appris qu'Aliou Sall avait même prévu de tenir une conférence de presse pour répliquer à Mame Mbaye Niang, mais le Président le lui avait déconseillé, avant d’appeler son ministre pour le rabrouer. Non sans lui faire comprendre qu'il l'aurait limogé n'eut été le contexte politique un peu tendu. «Tu m'as trahi», lui aurait lancé Macky Sall.
 
Par la suite, la Cojer de Guédiawaye, pour défendre Aliou Sall, avait aussi attaqué Mame Mbaye Niang qu’il avait traité de «ministre de la Jeunesse le plus nul que le Sénégal ait connu».
Mais, aujourd’hui, cette dernière sortie de Mame Mbaye Niang préfigure d’une décrispation annoncée des relations entre les deux Apéristes.

A moins ça soit une une "réconciliation" de façade du politiquement correct en dehors et une guerre froide et coexistence pacifique dans les arcanes du parti «chocolat». Allez savoir…
 
Massène DIOP Leral.net

Le Président Macky Sall n'aurait pas apprécié la sortie véhémente de Mame Mbaye Niang par rapport à Aliou Sall et son degré d'implication dans les luttes politiques antérieures à la victoire de 2012.
Le Président Macky Sall n'aurait pas apprécié la sortie véhémente de Mame Mbaye Niang par rapport à Aliou Sall et son degré d'implication dans les luttes politiques antérieures à la victoire de 2012.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image