leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Mame Mbaye Niang (Ministre et responsable politique de l’APR): « Khalifa SALL est un comédien qui fait de la diversion »

Sans surprise ! A propos des faits pour lesquels Khalifa SALL est poursuivi, le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de Construction citoyenne, Mame Mbaye NIANG, n’a pas la même lecture que le maire de Dakar. Il estime qu’on ne peut pas parler de fonds politiques pour ce qui est des fonds incriminés. Extraits de l’ITV réalisée par le quotidien « Enquête ».


Rédigé par leral.net le Lundi 6 Mars 2017 à 10:09 | | 0 commentaire(s)|

De la diversion
« Ecoutez, je vais droit au but. Monsieur Khalifa Sall fait de la diversion. C’est un comédien qui fait de la diversion. Dans sa situation, on peut concéder que c’est normal, puisqu’il est dans ses derniers retranchements. Il développe une stratégie adaptée à la circonstance. Nous l’avons bien écouté. Et cela fait suite à la sortie du procureur de la République qui a cité des faits clairs qui lui sont incriminés. Mais au lieu de répondre aux faits, il les contourne pour faire de la pure politique ».

Fonds politiques
« Et il y a aussi beaucoup de mauvaise foi dans ses dires, puisqu’il parle de fonds politiques, alors qu’il n’existe pas dans les mairies, mais seulement à la présidence de la République et à l’Assemblée nationale. Les fonds politiques sont votés à l’assemblée nationale, au vu et au su de tout le monde. Ils obéissent à des textes. Où sont les textes ? Et où est-ce qu’on a vu une mairie se doter de fonds politiques ? C’est absurde ! Et c’est intentionnel, il veut installer une confusion, oubliant que les Sénégalais ne sont pas demeurés ».

Khalifa Sall, une menace pour les prochaines élections législatives ?
« C’est méconnaître les réalités politique sur le terrain que de penser que Khalifa Sall peut nous gêner à Dakar. Les dernières consultations référendaires, qui ont mobilisés l’électorat de Dakar, ont donné Khalifa Sall perdant. Vous vous rappelez bien qu’il y a eu une forte mobilisation pour que l’électorat de Dakar dise non au texte du référendum, mais cela s’est soldé par un échec. C’est le dernier baromètre. Donc en quoi Khalifa Sall peut-il constituer une réelle menace ? Si c’est une bataille politique, nous avons des arguments politique à faire prévaloir ».

Sortie des rapports ……. Et mauvaise foi
« J’ai entendu les gens faire des confusions tellement ridicules, mettant les rapports de l’IGE et de l’OFNAC sur un même pied. Or tout le monde sais que l’IGE produit des rapports pour le président de la République qui les transmet au procureur. L’OFNAC donne directement au procureur ses rapports.
Au fond, qu’est-ce qu’on nous reproche ? D’encourager la reddition des comptes ? De faire régner l’Etat de droit ? De ne pas fermer les yeux sur des crimes ?
Aujourd’hui, je suis désolé de le dire, on fait face à de la manipulation, aux rumeurs, aux fausses nouvelles. C’est de la politique de bas étage ».

La présence de Moustapha Sy à la conférence de presse de Khalifa Sall
« J’ai beaucoup de respect et de l’admiration pour mon oncle Moustapha de par ce qu’il représente. Il n’est pas l’administrateur des fonds incriminés. Il a reçu la version de Khalifa Sall, je crois que nous aurons la possibilité de lui donner la nôtre. C’est tout ! »










Hebergeur d'image