leral.net | S'informer en temps réel

Mame Mbaye Niang, le «Farba Senghor» de Macky Sall

Le grand public l’a découvert durant la période préélectorale. Très virulent contre tous ceux qui critiquent Macky Sall, il multiplie les sorties pour le défendre et brocarder ses contempteurs. Le jeune « républicain » est à l’aise quand il s’agit d’apporter la réplique aux opposants quitte à user d’arguments fallacieux et souvent tendancieux.


Rédigé par leral.net le Mercredi 14 Mai 2014 à 09:24 | | 15 commentaire(s)|

Mame Mbaye Niang, le «Farba Senghor» de Macky Sall
Comme Farba Senghor du temps de Wade, ses sorties médiatiques sont comme des ballons de sonde pour jauger certaines idées auprès de l’opinion publique. Mame Mbaye Niang, président du Conseil de surveillance de l’aéroport international Blaise Diagne (AIBD), est le nouveau porte-flingue de Macky Sall. Il joue le même rôle que Farba Senghor du temps des libéraux. En atteste les propos qu’il a tenus lors de la conférence de presse des jeunesses républicaines.

«La semaine prochaine, les honorables députés qui représentent la jeunesse de l’Apr, déposeront une proposition de loi pour abroger la ‘loi Ezzan’ (promulguée le 17 février 2005, elle garantit une amnistie pour tous les auteurs et commanditaires de crimes et délits de 1993 à 2004. (…) Il y a une instance qui est en train de poursuivre les gens qui se sont enrichis illicitement. L'aveu est la reine des preuves. On ne peut pas tenir des propos tels que : "Ce qui m’oppose à Wade, c’est des dizaines de milliards". Cet argent-là est l’argent du contribuable sénégalais, et ne pas être convoqué par la CREI, il ne peut pas se soustraire à cela. Ne soyez pas étonné qu’à partir de la semaine prochaine qu’Idrissa Seck vienne. Il a l’obligation de se justifier par rapport à ces milliards-là. »

Mame Mbaye Niang n’en n’est pas à son premier bras de fer. Il s’est opposé au Premier ministre Aminata Touré Mimi au point de la défier ouvertement dans les médias à travers un entretien sous forme de menaces à peine voilées. Macky Sall a finalement tranché en sa faveur en lui octroyant une promotion : de Pca des ADS il passe à Président du Conseil de Surveillance de l’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD). Une grande récompense pour le nouveau « Baay Faal » du Macky.






Hebergeur d'image