leral.net | S'informer en temps réel

Man City : Mancini est-il sur la sellette ?

Après un début de saison plutôt poussif, l'entraîneur de Manchester City Roberto Mancini semble sous pression. L'élimination en Coupe de la Ligue hier n'arrange rien.


Rédigé par leral.net le Mercredi 26 Septembre 2012 à 10:41 | | 0 commentaire(s)|

Man City : Mancini est-il sur la sellette ?

Mancini s'en prend à sa défense et au manager... par Foot_Mercato
Manchester City sort d’une semaine pour le moins compliquée. Mardi dernier, les Citizens perdaient sur la pelouse du Real Madrid (3-2) pour leurs débuts en Ligue des Champions après avoir mené deux fois au score. Dimanche, les partenaires de David Silva concédaient le nul sur leur pelouse de l’Etihad Stadium contre Arsenal (1-1, 6e journée de Premier League) après avoir une fois encore ouvert le score. Hier, à domicile, les Mancuniens ont dit adieu à la Coupe de la Ligue, éliminés par Aston Villa après prolongations (2-4). Là encore, ils ont mené par deux fois...

Ces trois contre-performances en quelques jours font vraiment tâche pour une écurie armée pour tout gagner cette saison encore. Et forcément, c’est l’entraîneur Roberto Mancini qui est logiquement pointé du doigt. Déjà fragilisé par ses brouilles plus ou moins sérieuses avec Mario Balotelli et Joe Hart ces dernières semaines, l’Italien n’avait vraiment pas besoin de ça. Ce week-end, il évoquait le mercato tardif (Javi Garcia, Maicon, Nastasic et Wright étant arrivé le 31 août) pour expliquer le retard à l’allumage des siens, 7es de Premier League à 4 points du leader Chelsea.

« C’est peut-être à cause de cela. Nous n’avons eu de nouveaux joueurs que lors des deux ou trois derniers jours du mercato et peut-être que ces joueurs ne connaissent pas encore assez bien leurs partenaires. Ils ont besoin de temps », a-t-il expliqué. Ce mardi, le Transalpin a pointé du doigt son secteur défensif, coupable selon lui de cruelles absences. « Nous n’avons pas bien joué ce soir. Nous n’arrivons pas à marquer et sur les contres, nous prenons des buts. (La défense) C’est le problème. Nous devons travailler. Les défenseurs ne sont pas bons en ce moment. Nous devons travailler. Simplement travailler pour améliorer tout ça », a-t-il lancé, apparemment blasé. Ses hommes apprécieront...

Autre signe qui trompe rarement, le technicien s’est brouillé avec le manager des Villans Paul Lambert. Et il n’a pas mâché ses mots. « Je ne lui ai rien dit. Il y a quelques managers qui feraient mieux de la fermer. Ce n’était rien. (...) Je le respecte en tant que manager et ancien joueur. J’aurais pu comprendre si je lui avais parlé, mais je ne lui ai rien dit. Je suis très fatigué de ce genre de comportements. Parfois, ces managers vont dans les grands stades et les autres entraîneurs n’arrêtent pas de parler et là, ils ne disent rien », a-t-il lâché. Ces propos témoignent du niveau de nervosité élevé de l’ex-technicien de l’Inter Milan. Et on peut le comprendre.

La pression doit être très forte sur ses épaules après trois résultats plutôt décevants. Il n’a plus beaucoup de droit à l’erreur. Et avec l’élimination prématurée en Coupe de la Ligue, le nombre de matches à jouer se réduit. Avec un effectif pléthorique, cela pourrait causer un problème de gestion des égos plus tard dans la saison... Alors, Roberto Mancini, qui a rappelons-le écrit plusieurs lignes au palmarès de Manchester City depuis son arrivée (1 Premier League, 1 FA Cup et 1 Community Shield), est-il déjà en danger ? Il lui faudra vite redresser la barre s’il ne veut pas voir les premières rumeurs pleuvoir...

Alexis Pereira






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image