leral.net | S'informer en temps réel

Manif des populations de Mbane : Prêtes à tout pour récupérer leurs terres !

En rassemblement, hier, devant les grilles du siège du groupe Wal Fadjri, le collectif des populations de Mbane a vertement dénoncé, entre autres, des manoeuvres politiques visant à installer, par un coup de force, un autre président à la tête de leur communauté rurale. Cela, non sans demander avec la dernière énergie à l'Etat de leur restituer leurs terres.


Rédigé par leral.net le Mercredi 8 Juillet 2009 à 12:30 | | 0 commentaire(s)|

Manif des populations de Mbane : Prêtes à tout pour récupérer leurs terres !
Les populations de Mbane tiennent toujours à leurs terres ainsi qu'à leur président de conseil rural. Réunies autour d'un collectif, elles ont manifesté hier devant les locaux du Groupe Wal Fadjri. A l’occasion, elles ont démontré toute leur indignation face à ce qu'elles considèrent comme un coup de force à leur endroit. ‘Tout ce que nous voulons, c'est que l'on nous restitue nos terres qui ont été illégalement attribuées à de hauts responsables de ce pays’, martèle leur porte-parole, Lamine Mbodji. Une déclaration entrecoupée par des slogans d'une foule hostile à cette pratique, arborant des brassards rouges et qui se dit prête à tout. ‘Nous voulons nos terres’, scandaient-ils, tout en faisant remarquer que ce sont les populations de Mbane qui doivent, en premier lieu, pouvoir bénéficier de ces terres.

Il faut dire que le comble a été atteint avec la remise en cause des premiers résultats des précédentes élections locales qui avaient pourtant consacré la défaite du candidat de la mouvance présidentielle. Un coup que ce collectif n'est pas prêt à accepter. D'ailleurs, de l'avis de ses membres dont la majorité est essentiellement composée de ressortissants de Mbane à Dakar, le combat pour le rétablissement de la vérité ne fait que commencer. ‘Si les responsables persistent dans leurs politiques, on craint un autre Kédougou à Mbane’, menacent des jeunes surexcités, en référence aux événements qui ont eu lieu au mois de janvier dernier dans cette ville du sud-est du pays. Et leur porte-parole de poursuivre : ‘nous sommes prêts à aller jusqu'au bout et nous ne reculerons devant rien dans cette affaire.’ Ainsi, faisant le parallèle entre le bradage de leurs terres et les tentatives de destitution de leur Pcr, le collectif trouve que ces deux événements ne sauraient s'exclure. En effet, selon ses membres, c'est par crainte de voir le Pcr Benno siggil Senegaal remettre en cause l’attribution des terres qu'une décision visant à le destituer a été enclenchée. ‘Le Pcr Benno a eu plus de mille voix là où son adversaire de la Coalition Sopi en aurait engrangé moins de deux cents. Les procès-verbaux sont là pour l'attester’, s'indigne le porte-parole du collectif, Lamine Mbodji. Si l'on croit ce dernier, le mouvement de contestation ne fait que commencer car il va s'amplifier de jour en jour. En effet, selon Mbodj, toutes les forces vives, éprises de justice et de vérité dans ce pays, seront associées à tous les niveaux pour que la localité de Mbane puisse retrouver sa quiétude.

Abdoul Aziz AGNE






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image