leral.net | S'informer en temps réel

Mankeur Ndiaye à Banjul pour le Ticad VI : Décrispation ou statu quo ?


Rédigé par leral.net le Jeudi 16 Juin 2016 à 09:29 | | 1 commentaire(s)|

Mankeur Ndiaye à Banjul pour le Ticad VI : Décrispation ou statu quo ?
Ce jeudi, le ministre des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, sera en terre gambienne pour deux jours, selon un communiqué du ministère. La visite du chef de la diplomatie sénégalaise survient un mois après les consultations diplomatiques entre le Sénégal et la Gambie à la suite du blocus de la transgambienne. Le déplacement de Mankeur Ndiaye en Gambie n’a rien à voir, a priori, avec la tension à la frontière entre les deux pays. « Le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur prendra part, les 16 et 17 juin 2016, à Banjul à la réunion ministérielle en prélude à la TICAD VI, prévue les 27 et 28 août 2016, à Nairobi », peut-on, en effet, lire dans le document.

« Cette réunion ministérielle organisée par la République Islamique de Gambie, en collaboration avec le Gouvernement japonais, le Bureau du Conseiller Spécial des Nations Unies pour l’Afrique, la Commission de l’Union Africaine, la Banque Mondiale et le PNUD verra la participation de décideurs sénégalais, africains et japonais, ainsi que des partenaires internationaux, des représentants du secteur privé et ceux de la société civile », poursuit le même communiqué qui précise que la rencontre servira de cadre pour examiner essentiellement les progrès réalisés et les défis rencontrés dans le processus de mise en œuvre de la Déclaration et du Plan d’Action de Yokohama issus, en 2013, de la TICAD V, mais aussi pour discuter du projet de document final qui sera adopté comme Déclaration de Nairobi et des moyens d’assurer son suivi ».

Seulement, il est difficile d’imaginer un séjour de deux jour de Mankeur Ndiaye en Gambie sans que la crise ne soit évoquée. Le chef de la diplomatie sénégalaise, qui a d’ailleurs conduit la délégation aux Consultations diplomatiques entre les deux pays, mettra sûrement à profit son séjour à Banjul pour rouvrir le fameux procès-verbal ayant sanctionné les discussions du 15 mai dernier.










Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image