leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Mankeur Ndiaye dans ses nouveaux habits : « Je travaillerai aussi à consolider les acquis engrangés par le CN-ITIE »

Dans le discours qu’il a prononcé lors de sa prise de fonction à la tête du Comité National de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (CN-ITIE), M. Mankeur Ndiaye, a tenu un discours rassurant.


Rédigé par leral.net le Vendredi 27 Octobre 2017 à 18:25 | | 0 commentaire(s)|

L’ancien ministre des Affaires étrangères qui souligne qu’«aujourd’hui, la Norme évolue, s’engage dès à présent, à travailler davantage sur les défis qui se profilent à l’horizon : la propriété réelle, la déclaration par projet, le commerce des matières premières, le mainstreaming (intégration des systèmes d’information en passant des rapports au rapportage) ».

« Je  travaillerai  aussi  à consolider les acquis  engrangés par le  CN-ITIE  sous le leadership du Ministre Ismaïla Madior Fall, en matière de mise en œuvre de  la Norme ITIE,  notamment  en renforçant ses principes de fonctionnement tels que le consensus, la collégialité, l’inclusivité, la responsabilité, la transparence et la redevabilité.

C’est le lieu pour moi, de souligner que  nous  devons  tout mettre en œuvre  pour  surmonter  les obstacles auxquels  sont souvent confrontés  les groupes multipartites : à savoir les  faible  taux  de présence, les  problèmes de tenue des dossiers  et  le  renforcement des  capacités  dans le secteur des hydrocarbures. Mais aussi et surtout, il faut résolument nous atteler à relever les  niveaux d’engagement des membres du CN-ITIE dans le débat public sur les questions relatives au secteur extractif », promet-il.
 
Dans ce cadre, il a invité tous les membres du CN-ITIE, « à s’impliquer » dans la préparation et l’organisation  de l’Atelier national  prévu le 02 Novembre 2017, sous la Présidence de Monsieur le Premier Ministre, et  des ateliers régionaux  de dissémination des  Rapports  ITIE 2015 et 2016,  qui constituent des  moments forts de partage  avec les populations  des résultats des Rapports ITIE (…)
 
Auparavant, Mankeur Ndiaye a eu des mots aimables à l’endroit du président de la République, Macky Sall. « C’est avec un plaisir renouvelé que je m’adresse à vous en tant que nouveau Président du Comité national ITIE. Mais, vous me permettrez d’abord, de remercier le  Président de la République pour sa confiance en me nommant à la tête du Comité national  ITIE  et de lui renouveler ma loyauté. Je voudrais féliciter le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux pour le travail abattu avec le Comité national et lui souhaiter plein succès dans sa nouvelle mission », a-t-il, d’emblée, souligné.
 
Le ministre a, également, adressé ses vives félicitations à tous les membres du Comité national pour la supervision  du processus  ITIE  au  Sénégal. Il relève que depuis octobre  2013,  la  mise  en  œuvre  de  la Norme par le Comité national composé de membres de l’Administration, de la société civile et des  compagnies  pétrolières,  minières  et  gazières a  permis  « de  renforcer »  la  bonne  gouvernance sur tous les maillons de la chaîne de valeur des industries extractives.

« L’adhésion  volontaire  du  Sénégal  à  l’ITIE  décidée  par  le  Président  Macky  Sall,  s’inscrit  dans un contexte global de réformes visant à améliorer la gouvernance du secteur extractif. L’ITIE, en  tant  que  norme  mondiale pour  la  bonne  gestion  des  ressources  pétrolières,  gazières  et minières,  permet  aux  citoyens  d’avoir  des informations  sur  le  cadre  légal  et  institutionnel  du secteur extractif, les procédures d’octroi des licences et des permis, les données de production et  d’exportation,  la  collecte,  l’utilisation  et  l’affectation  des  revenus  issus du  secteur  extractif, ainsi  que  sa contribution au  développement  économique  et  social », affirme M. Ndiaye.  A l’en croire, cette  publication  se fait  dans le cadre du Rapport de conciliation ITIE produit chaque année.
 
Le président du Comité ajoute que " la publication des deux premiers Rapports de conciliation portant sur les années fiscales 2013 et  2014,  a  sans aucun  doute  permis  à  notre  pays,  en  deux  exercices  seulement,  faut-il  le  rappeler, de  faire  des  progrès importants  dans  la  marche  vers  la  transparence  optimale  de  la  gestion  du secteur extractif (…)"



 La rédaction de leral.net
 










Hebergeur d'image