leral.net | S'informer en temps réel

Manuel Valls, Rama Yade et Bernard Cazeneuve : Que cache le ballet diplomatique français au Sénégal ?


Rédigé par leral.net le Vendredi 7 Octobre 2016 à 00:07 | | 6 commentaire(s)|

A Dakar, le PM Manuel Valls était accompagné de trois ministres dont Najat Vallaud-Belkacem (Éducation).
A Dakar, le PM Manuel Valls était accompagné de trois ministres dont Najat Vallaud-Belkacem (Éducation).

En moins d’un mois, c’est un ballet diplomatique impressionnant entre l’Hexagone et le Cap Vert avec la venue, tour à tour, de Manuel Valls, le Premier ministre français, Rama Yade et ce vendredi le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Bernard Cazeneuve. Que cachent ces visites en séries diplomatiques de courtoisie?
 
Pour Manuel Valls Dakar était la première étape de d’une tournée ouest-africaine au Togo, au Ghana et en Côte d'Ivoire. C'était la première fois que Valls se rendait à Dakar depuis qu'il a été nommé à Matignon. Trois dossiers tenaient à cœur la France avec cette visite du PM, notamment: le  «développement», la «sécurité» et le «terrorisme», et la «coopération de défense».
 
A Dakar, où il voulait faire le point de la coopération bilatérale entre le Sénégal et la France, Manuel Valls était accompagné de trois ministres - Najat Vallaud-Belkacem (Éducation), Martine Pinville (Commerce) et André Vallini (Développement et Francophonie). Le PM français s’était aussi déplacé à Diamniadio et  a aussi visité l'école franco-sénégalaise Dial Diop et rencontré les militaires français installés à Dakar.
 
Toutefois, avant de quitter Dkar, Manuel Valls, le Premier Ministre français, avait signifié que le pétrole découvert récemment au Sénégal intéressait bien la France dans l’émission «Questions directes» d’Alassane Samba Diop (TFM).
 
C’est en janvier dernier, que Macky Sall annonçait la découverte d’un important gisement de gaz naturel, dans une zone de prospection située dans la partie nord du permis de Saint-Louis offshore profond. Cette découverte jugée significative est considéré comme "le plus important gisement en Afrique de l’Ouest, car étant constitué d’une large structure répartie de part et d’autre de la frontière entre le Sénégal et la Mauritanie, avec des réserves estimées à 450 milliards de m3".
 
Quelques jours après, c’est Rama Yade qui a fait le déplacement pour le retour aux sources à son Sénégal natal. Gentille et sympathique, elle l’a joué proche du Sénégal comme jamais. Et son cabinet en a profité pour démentir que Rama Yade cette visite à Dakar n’était aucunement une opération de séduction politique de la présidente du mouvement " La France qui ose", pour obtenir le sponsoring financier sénégalais et le renflouement de sa tirelire pour les besoins de la prochaine campagne présidentielle française.
 
Et aujourd’hui, c’est le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Bernard Cazeneuve qui sera reçu par son homologue Abdoulaye Daouda Diallo. Certainement, la situation de la sous-région avec le terrorisme devrait être abordée, lors d l’audience, d’autant qu’il est même prévu une démonstration du Groupement mobile d’intervention en tant que «primo-intervenants en cas de terrorisme au camp Abdou Diassé». Mais, pourquoi tout ce ballet diplomatique incessant. Que veut la France? Mystère et boule de gomme…
 
Massène DIOP Leral.net






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image