leral.net | S'informer en temps réel

Mar Diouf rate sa sortie après 24 ans de règne

Le nouveau maire de la commune de Bargny a officiellement pris service, ce jeudi. Mais la passation de service a été marquée par l’absence du maire sortant Mar Diouf. Le socialiste n’a pas jugé opportun de procéder à la passation en l’absence du receveur des domaines, un argument qui n’a pas convaincu le préfet du département qui a procédé au transfert de pouvoir entre le maire élu Abou Ahmet Seck et le secrétaire général de la mairie.


Rédigé par leral.net le Samedi 16 Août 2014 à 11:22 | | 0 commentaire(s)|

Mar Diouf rate sa sortie après 24 ans de règne
Plutôt qu’une passation de service, c’est une prise de pouvoir qui a eu lieu jeudi dernier à la mairie de Bargny. Le protocole républicain a été tordu par le maire et son équipe. Mar Diouf a brillé en effet par son absence et aucun membre du bureau municipal sortant n’a daigné assister à la cérémonie. Afin de couper court aux interprétations et autres commentaires qui mettent cette attitude sur le compte du manque de sportivité du maire sortant et son équipe, le préfet du département est monté au créneau pour donner les raisons de cette absence.

Selon Al Assane Sall, le maire sortant voulait attendre d’avoir le visa du receveur des domaines sur les documents fonciers avant de procéder à la passation : « il n’y a aucune tentative de cacher quoi que ce soit. Mar Diouf a dit qu’il ne peut pas passer le service tant que le receveur des domaines n’est pas présent pour viser les documents fonciers parce qu’il a estimé que ces documents sont assez costauds et il faudrait qu’il soit présent ». Cela n’a pas empêché Al Assane Sall de faire remarquer : « Le percepteur est en congé et absent du territoire national. Quelqu’un qui est en voyage et dont on ne connait pas la date de son retour, un préfet responsable ne doit pas l’attendre. La présence du receveur, ce n’est pas indispensable et ce n’est pas prévu par les textes. Qu’il soit là ou absent, la passation peut se dérouler sans problème. L’administration n’a pas obligation d’attendre le retour de quelqu’un qui est en congé alors que la passation peut se faire sans lui ».

Cette question foncière, le nouvel édile de la commune Abou Ahmet Seck et son équipe comptent d’ailleurs y attacher une attention particulière. M. Seck compte apporter des éclairages sur beaucoup de questions foncières qui ont été au cœur des débats pendant la campagne et bien avant même. « L’objectif est que toute la lumière soit faite dans le domaine foncier, et ce sera le cas. Donc, ce n’est pas la peine de se précipiter. On va vous donner rendez-vous après avoir pris connaissance de la problématique foncière, de ce qui se passe, des rapports avec la Sococim, avec la centrale à charbon… ».

Toutefois, M. Seck prévient que cela prendra tout le temps nécessaire pour éviter les confusions et les erreurs. « N’allons pas trop vite en besogne, attendons en toute responsabilité parce que toutes les personnes qui étaient autour de ce dossier, sont des fils de Bargny. Nous ne sommes pas là pour tirer sans savoir ce qui se passe ». Après la cérémonie officielle, le nouveau maire , les membres de la coalition And Ligueye Bargny et leurs militants ont organisé une grande fête pour célébrer le départ du maire sortant qui a fait 24 ans à la tête de la commune.

Sud Quotidien






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image