leral.net | S'informer en temps réel

Marché des 615 Véhicules : Une grosse cabale de Serigne Mboup contre Tse - Par Mohamed Keïta

Le Gouvernement de la République du Sénégal, à travers le ministère des Collectivités locales, a lancé, au courant du mois de Mai 2014, un marché public pour la fourniture de 615 véhicules destinés aux Collectivités locales issues des élections du 29 Juin dans le cadre de l’Acte 3 de la Décentralisation. Comme l’impose la législation en matière de marchés publics (décret 82-659 du 07 Septembre 1982 et suivants), la procédure a été respectée tout au long du processus par les services de l’Administration Générale du ministère de tutelle. C’est ainsi qu’un appel d’offre en bonne et due forme a été lancé - auquel a soumissionné l’essentiel des concessionnaires - pour ce marché de 7,8 Milliards, réparti en deux lots.


Rédigé par leral.net le Mercredi 16 Juillet 2014 à 09:05 | | 5 commentaire(s)|

Marché des 615 Véhicules : Une grosse cabale de Serigne Mboup contre Tse - Par Mohamed Keïta
Au nombre des sociétés soumissionnaires, figurent, entre autres : La Sénégalaise de l’Automobile, Cfao, Tse, Ccbmi, Ccbm, Espace Auto. Ainsi, au terme d’une longue et rigoureuse procédure de sélection, Tse a été sélectionnée pour l’ensemble du marché, à savoir les deux lots pour un montant global de 7,8 Milliards.

Par ailleurs, il faut relever que, c’est la première fois, qu’un marché public soulève autant de verbiage, d’animosité, de calomnie et de médisance de la part d’un mauvais perdant, Ccbm, qui outrepasse les contours de ce marché pour verser dans le débat personnel, la calomnie mais surtout en salissant l’image et le nom de Tse. Ce que réprime sévèrement le droit parce que Tse, un démembrement du Holding Amar, a une image à préserver, surtout auprès de ses partenaires.

Le décor ainsi campé, il urge toutefois de rappeler, qu’en matière de marché public, le critère de sélection dominant est celui du moins disant. Or pour le cas d’espèce, l’entreprise Tse, comme a son habitude, a été de loin le moins disant. Ce qui, à coup sûr, a permis à l’Etat de faire des économies substantielles de plusieurs milliards. Aussi, il nous semble d’une importance capitale de relever une contradiction de taille dans la communication maladroite du Groupe Ccbm sur le fait que l’entreprise Tse ne dispose pas de quitus fiscal, ou d’attestations de l’inspection du travail ou de la Css.

Juste pour dire que la règle élémentaire pour la soumission à tout marché public de l’état est que: l’entreprise soumissionnaire doit être en règle avant toute acceptation de son dossier. Pour le cas d’espèce, Tse a bel et bien fourni et versé dans son dossier, son quitus fiscal, ainsi que les attestations de la Css et de l’Ipres ; sinon elle n’allait pas soumissionnée.

Bref rappel historique

Ccbm n’est pas une référence dans le cas d’espèce. Et pourquoi ?

N’est-ce pas ce même groupe Ccbm qui avait raflé en 2007, le marché des 150 Hovers, des Passât et des Touaregs de l’Assemblée Nationale pour un montant de 2,250 Milliards dans les conditions que tout le monde sait. Idem pour les 100 Hovers des Sénateurs, des Passât et des Touaregs et autres. N’est-ce pas le même Ccbm qui avait gagné le même marché des véhicules du défunt Conseil économique et social (Ces). N’est-ce que pas ce même Ccbm à qui le Président Wade avait donné le marché de la construction du siège du Sénat avec de fortes sommes d’argents comme avances, déjà consommées.

N’est-ce pas le même Ccbm qui était dans l’actionnariat de la Somat dans le cadre de la gestion du bateau Willis ; contrat que le Président WADE rompra avant terme. N’est-ce pas que Ccbm est de loin, l’éternel mauvais perdant, qui compte le plus de recours en contestation de marchés au niveau de l’Armp, y compris même contre ses alliés de circonstances regroupés dans le cadre de l’Upic.

Sous un autre registre, la mauvaise qualitésdes véhicules Hover de la Ccbm ont poussés, dés 2008, les parlementaires (députés et Sénateurs) à se plaindre auprès du Président Wade pour leur mauvaise qualité. Pour rappel, ces dits véhicules sont recalés en Europe et interdit d’importation pour non conformité en matière de sécurité Eurocap. A ce titre, il est important de rappeler que ces mêmes Hovers ont tués de manière spectaculaires, et dans les conditions que tout le monde connaît, les parlementaires Masseck Guèye, Amadou Dia, le 19 Novembre 2012, et Abdoulatif Guèye de Jamra, le dimanche 06 Avril 2008. En effet, ou était Ccbm, en décembre 2012, quand l’entreprise étrangère Cfao raflait à hauteur de 4 milliards le marché des 150 Toyota Fortuner de l’Assemblée Nationale ? Cf. Hebdomadaire le Témoin Numéro 1107 Décembre 2012.

En réalité, Ccbm, tout comme l’Upic/Cnp ne sont que de mauvais perdants ; qui veulent utiliser le prétexte de ce marché, pour verser dans une entreprise infructueuse de destruction du sérieux concurrent qui les empêche de dormir : Tse.

Tse n’est pas une entreprise voyou.
Pour une petite présentation, Tse est une entreprise crédible, membre d’un grand Holding dénommé Amar Holding. Elle emploi plusieurs milliers de jeunes sénégalais dans les domaines de l’agricultures, de l’automobile, des phosphates, du transport, de la climatisation, des mines et tout prochainement dans l’or et la télécommunication. Mieux, Tse est une structure à 100% sénégalaise, fondée ici au Sénégal par de jeunes sénégalais, imbus de leur ‘’sénégalité’’ pour servir leur pays. C’est pour cette raison que l’ensemble des revenus de Tse et de ses dirigeants se consomment ici même au Sénégal.

Tse, contrairement aux élucubrations de Ccbm et acolytes, est l’une des rares entreprises sénégalaises qui est en règle avec le fisc et l’ensemble des autres structures comme la Css et l’Ipres. Donc, dire que Tse ne dispose pas d’un magasin de pièce de rechange, d’un véhicule de dépannage et d’un personnel qualifié relèvent de la méconnaissance et de la méchanceté pour les raisons suivantes :

• Tse dispose bel et bien de deux entrepôts de stockage de pièces de rechange et de réparation que tous nos compatriotes peuvent visiter. Les dits entrepôts sont visibles, sis à la Direction Générale de l’entreprise à Bel Air et l’autre se trouve à Diamniadio et est spécialement dédié aux centaines de gros porteurs ; tous propriétés du Amar Holding.
• Tse dispose bel et bien de plus de véhicules de dépannage qui en réalité sont au nombre de cinq. Pour la petite histoire ; ces véhicules de dépannage proviennent de Ccbm sous forme de compense, à la suite d’un prêt financier, dont nous tairons le montant pour le moment, que Cheikh Amar Pdg de Tse avait accordé à son ami Serigne Mboup qui, devant l’impossibilité de payer, lui proposa ses fameuses Wingles et d’autres véhicules pour éponger une partie de cette dette.
• Information n’est pas plus fausse que celle de dire que les tracteurs importés au Sénégal par Tse auprès du leader mondial en l’espèce ; Massey Fergusson sont tous en panne. Pour rappel, Tse est le représentant exclusif de cette marque en Afrique. En vérité, cette assertion du mauvais perdant Ccbm prouve à suffisance toute la médisance que ce groupe éprouve pour Tse et ses dirigeants. En réalité, les robustes, efficaces et économiques tracteurs de couleur rouge et blanc de Massey Fergusson se comptent par millier dans tous les recoins du Sénégal à la grande satisfaction de ses utilisateurs. Aux dirigeants de Ccbm, nous invitons d’aller faire un tour au terminal Roro du Mole 2 du port de Dakar pour se rendre compte du rythme de débarquement de ces engins.
• Tse dispose bel et bien d’un personnel hautement qualifié et bien formé sous la direction de l’ingénieur, Massaer Ndir. Pour info, ce personnel a parcouru le monde grâce aux nombreux contrats de partenariats avec des entreprises de références mondiales.
• C’est fort de tout cela que Tse s’est vu octroyé en 2012 le marché des véhicules Fotons dans un contexte pré-électoral marqué par une tension financière aigue au niveau des caisses de l’Etat. Au moment où tous ces concessionnaires qui s’agitent, aujourd’hui, avaient fait profil bas, seul Tse a répondu présent en prenant le risque et le pari de préfinancer ce marché. Et ces Véhicules Fotons, contrairement aux déclarations fausses et erronés de Ccbm et de ces acolytes de circonstances, ont permis à notre commandement territorial et à nos forces de défense et de sécurité de s’équiper convenablement en matériels roulants pour la première foi depuis notre indépendance. Aujourd’hui, il n’est pas possible de rouler 50 km dans les routes du pays sans rencontrer un véhicule Foton entre les mains de nos braves gendarmes, de nos braves policiers, de nos braves soldats, de nos braves soldats du feu et j’en passe. En outre, au lendemain de l’attribution de ce marché à Tse, combien de foi, Serigne Mboup a fait la cour à Tse pour assurer le service après vente, vu le nombre important de ces véhicules.
• Tse n’a pas pour vocation de muter ou d’immatriculer des véhicules qui ne lui sont pas destinés, car cette tache doit incomber à l’administration. Et sur ce point précis, Ccbm n’a pas de leçon à donner car, tous les véhicules Touaregs que cette entreprise a vendus à l’Etat circulent toujours avec la plaque garage DK-0117-W.

A Sérigne Mboup, nous disons que la compétition entre entreprises a toujours existé, mais compétition ne veux pas dire animosité et calomnie parce qu’il a eu a tissé des liens avec Cheikh Amar.

A Sérigne Mboup, nous l’invitons à éclairer la lanterne des Sénégalais sur les scandales de la société Domitexka-Saloum.

A SérigneMouhamed Keita
Gibraltar 2
Mboup, nous demandons de se prononcer sur son inculpation et son placement sous contrôle judicaire par le tribunal de Louga pour une somme dérisoire de 56 Millions dans le cadre de la gestion calamiteuse de la société Nouvelle Confiserie du Ndiambour.

A Sérigne Mboup, nous demandons d’éclairer la lanterne des sénégalais sur le scandale de 2,8 Milliards de Fonds de promotion économique (Fpe), dont il est le cerveau en complicité avec Mme Ndèye Khady Guèye.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image