leral.net | S'informer en temps réel

Marche du 14 octobre : au moins 15.000 personnes mobilisées, précise Manko Wattu Senegaal


Rédigé par leral.net le Samedi 15 Octobre 2016 à 18:36 | | 6 commentaire(s)|

Marche du 14 octobre : au moins 15.000 personnes mobilisées, précise Manko Wattu Senegaal.
Marche du 14 octobre : au moins 15.000 personnes mobilisées, précise Manko Wattu Senegaal.
«C’est avec un grand étonnement que nous avons lu dans une partie de la presse, que la grande marche de l’Opposition sénégalaise n’a mobilisé que 3.000 personnes. Cette estimation approximative ne repose sur aucun facteur objectif. Or, vu la forte mobilisation de l’ensemble des partis politiques, des mouvements citoyens, des organisations indépendantes et des citoyens tout court, pas moins de 15.000 sénégalais ont fait le déplacement. Ces citoyens venaient de tous les départements de la région de Dakar et d’autres régions. Les Forces de l’Ordre qui étaient sur le terrain ont du sentir leur faiblesse face à cette foule immense extrêmement engagée.
 
Déjà vers 15h15, les populations avaient envahi l’Avenue Général De Gaulle. Les leaders qui venaient de quitter la Grande mosquée de Dakar après la prière de vendredi avaient du mal à accéder à la Place de l’Obélisque à cause de la foule massée sur l’Avenue. En ce moment précis, des cars venus des Parcelles Assainies, de Guédiawaye, de Rufisque, des Keur Massar, Yoff de Malika, de Ouakam etc... continuaient à déverser des militants à la Place de l’Obélisque envahie par environs 5.000 personnes. Les habitants des quartiers : Ouagou Niayes, HLM, Sicap, Guele Tapée, Plateau, Derkle ont eux fait mouvement vers Colobane à pied.
 
Malgré les manœuvres pour bloquer la circulation routière (des dizaines de cars étaient bloqués à Pompier et vers le Port de Dakar), les jeunes ont réussi à rallier la devanture de la RTS occupée par prés 10.000. Finalement, les Forces de l’Ordre étaient dépassées par la foule excitée. Et elles craignaient la jonction des deux foules (5.000 à Obélisque et 10.000 devant la RTS). A 15h45, les Forces de sécurité ont commencé à tirer sur les populations sans défense, armées de leur courage et de leur amour pour la patrie.
 
Il faut avouer qu’il y avait une réelle volonté du pouvoir de saboter la manifestation. Les autorités ne voulaient pas que la presse nationale et étrangère venue couvrir la marche, relaie les images de ces milliers de sénégalais mobilisés contre le régime. Le préfét a autorisé la marche sur l’axe Obélisque-RTS entre 15h et 18h. Et pourtant, lorsque les manifestants se sont retrouvés à la Place de l’Obélisque à 17h, ils ont été attaqués par les Forces de l’Ordre qui ont violé ainsi l’arrêté préfectoral.
 
Enfin, il est inexact de dire que les manifestants ont forcé le barrage de la Police. L’ordre de s’attaquer aux populations a été donné par les autorités politiques qui avaient peur de la démonstration de force de Manko Wattu Sénégal. Désormais rien ne sera plus comment avant».
 
La Commission Communication
Manko Wattu Sénégal






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image