leral.net | S'informer en temps réel

Mariages collectifs à Louga Dix couples scellés en un taakusaan

Désormais, les jeunes amoureux de la région de Louga n’ont plus de soucis à se faire pour se marier. L’Association pour la bienfaisance islamique (Abi) est là pour les y aider en organisant des «promo» mariages collectifs après la Tabaski de chaque année. Pour cette 3e édition qui s’est tenue dimanche dernier au centre culturel Serigne Sam Mbaye de Louga, elle a offert 2 millions de francs et une grande réception aux dix couples scellés.


Rédigé par leral.net le Mercredi 31 Octobre 2012 à 08:36 | | 1 commentaire(s)|

Mariages collectifs à Louga Dix couples scellés en un taakusaan
(Correspondance) - On est très loin des thiant de Cheikh Béthio, jusqu’ici le seul à organiser ce genre de cérémonie, mais le scénario est presque le même. Sauf qu’à Louga, ce sont les Ibadou qui ont initié, on va dire, cette «promotion» mariage. D’après le porte-parole de l’Association pour la bienfaisance islamique (Abi), cette cérémonie rentre dans le cadre de ses actions de charité au bénéfice des populations. Après les moutons offerts le jour de la Tabaski distribués à plus de 1.500 familles démunies, les imams Makhtar Fall, Cheikh Seck et les autres membres de l'association ont procédé ce dimanche aux mariages collectifs de dix jeunes hommes et filles unis selon les préceptes musulmans. Cette 3e édition organisée au centre culturel Serigne Sam Mbaye a réuni ainsi les concernés devant un public nombreux venu assister à la cérémonie.

Pour l'imam Makhtar Fall, cette cérémonie est une réponse aux besoins des jeunes qui veulent se marier et qui n'ont pas souvent les moyens pour réaliser leur projet de mariage.

«L'association vient en aide à ces jeunes en leur offrant chacun une somme de 200 mille francs et une cérémonie de réception empreinte de solennité où boissons et gâteaux ont été distribués», a expliqué imam Fall qui se réjouit de la bonne réussite de l’évènement. Aussi, insiste-t-il à dire que l’union a été scellé suivant les préceptes de l’Islam. S’y ajoute que le public était venu nombreux assister à la cérémonie. Autour de la grande table bien décorée pour l’occasion, les heureux élus, tout souriants ont écouté religieusement les différents sermons communiqués par les oulémas leur indiquant la voie à suivre pour une bonne vie de couple. Attentifs aux discours tenus, les jeunes choisis ont apprécié le geste des membres d’Abi avant de rejoindre leurs épouses. Une cérémonie bien nouvelle pour la population lougatoise qui n'a jamais connu ce genre de mariage.

Thierno Amadou DIENG



1.Posté par Mandione le 31/10/2012 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce sont les Layènes qui ont commencé à organiser des mariages collectifs bien avant meme les années 60. Donc arrete de dire que c'est Cheikh Bethio Thioune qui est le premier à le faire.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image