leral.net | S'informer en temps réel

Mariama Sarr, première femme maire de Kaolack, Awa Guèye huée

Mariama Sarr est entrée dans l’histoire. Le ministre de la Femme qui est revenue en force dans le gouvernement sera la première femme à diriger la ville de Kaolack.


Rédigé par leral.net le Lundi 21 Juillet 2014 à 13:32 | | 1 commentaire(s)|

Mariama Sarr, première femme maire de Kaolack, Awa Guèye huée
Elle l’avait dit, elle l’a fait. Mariama Sarr, ministre de la Femme, a été installée hier à la tête de la mairie de Kaolack. Pour la première fois, après 13 équipes municipales dirigées par des hommes, une femme devient le premier magistrat de la ville de Kaolack. Une victoire obtenue suite à une rude bataille qui l’a toujours opposée au premier vice-président de l’Assemblée nationale. Awa Guèye et Mariama Sarr ont livré leur dernière bataille, hier. Après une première manche disputée lors des investitures et une seconde lors des élections, la 3e et dernière bataille était le contrôle de la municipalité. Cela a été fait. Mariama gagne haut la main l’élection et brise ainsi le rêve de Awa Guèye de devenir maire de Kaolack.
Hier, dès les premières heures de la matinée, conseillers et autorités ont pris d’assaut la salle de délibération de la mairie pour choisir leur maire. Parmi les candidats pour remplacer Madieyna Diouf, il y avait le ministre de la Femme Mariama Sarr, le premier vice-président de l’Assemblée nationale Awa Guèye et Ibrahima Kanté du Pds. 76 conseillers étaient appelés à choisir le maire de Kaolack. Au premier tour, Mariama Sarr obtient 52 voix des 75 votants contre 21 voix pour Awa Guèye et 2 pour le candidat libéral. La salle ovationne le ministre de la Femme. Ses partisans qui étaient en dehors de la salle crient, chantent et dansent pour manifester leur joie. Très touché par la décision du conseil, Awa Guèye termine la session et tente de quitter la salle alors que les conseillers étaient en train de choisir les adjoints au maire. A peine a-t-elle franchi le portail que les militants qui étaient massés devant le bâtiment entonnent un concert de huées. Awa Guèye est houspillée, sifflée. Elle était évacuée dans l’enceinte de la municipalité par ses partisans.






Hebergeur d'image