Leral.net | S'informer en temps réel



Maroc/Espagne : que retenir de la visite de travail officielle au Royaume du Maroc du Roi Juan Carlos 1er d’Espagne ? (3ème partie et fin)

le 20 Juillet 2013 à 22:00 | Lu 2034 fois

Maroc/Espagne : que retenir de la visite de travail officielle au Royaume du Maroc du Roi Juan Carlos 1er d’Espagne ? (3ème partie et fin)
Le jeudi 18 juillet 2013 le Roi Juan Carlos 1er d'Espagne a quitté le Royaume du Maroc au terme d'une visite de travail officielle de quatre jours.

Avant de rejoindre son pays, le Souverain espagnol avait reçu le 17 juillet 2013, le Chef du gouvernement, les Présidents des deux Chambres du Parlement, les Présidents des Universités du Maroc et d'Espagne ainsi que des représentants de la communauté espagnole établie au Maroc.

A noter que suite à son entretien avec le Roi d’Espagne, Monsieur Abdelillah Benkirane a donné suite à la sollicitation du Souverain espagnol en procédant à la libération d’un détenu espagnol diabétique et âgé, condamné par la justice marocaine pour complicité de trafic de drogue.

Un geste humanitaire qu’il convient de signaler.

Le lendemain, soit le 18 juillet 2013, le Roi d’Espagne s'est vu remettre les clés de la ville de Rabat avant d'accompagner Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour l'inauguration d'un centre d'insertion professionnelle des jeunes à la Commune de Bouknadel.

Ainsi a pris fin la visite officielle de travail du Roi Juan Carlos 1er d’Espagne au Royaume du Maroc.

Une visite historique qui fut sanctionnée par un communiqué conjoint.

De la lecture de ce communiqué conjoint, on retiendra que le Royaume d’Espagne réitère son soutien aux efforts déployés dans le cadre de l'ONU pour trouver une solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable à la question du Sahara et souligne la large identité des points de vue des deux parties autour des questions d'intérêt commun, particulièrement la situation au Moyen-Orient, en Syrie et en Egypte, la situation sécuritaire dans la région du Sahel et du Sahara et quant à la nécessité de l'édification d'un Maghreb stable et solidaire pour faire face aux dangers d'instabilité qui guettent la région.

A noter qu'ayant ses propres raisons, l'Espagne s'était vigoureusement opposée à l'administration Obama, concernant l'avant projet américain sur le mandat de la MINURSO, qui visait à en élargir les compétences, à la surveillance des droits de l'homme au Sahara marocain.

Ainsi, à la faveur du processus de changement impulsé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Royaume du Maroc a choisi la bonne voie pour aller de l'avant dans sa marche vers le développement démocratique, économique, social et ce, au moment où d'autres pays de la région connaissent des problèmes très complexes.

Une visite de travail officielle du Souverain espagnol qui fut au final une totale réussite.

N’en déplaise aux ennemis du Maroc et à leur presse, le Maroc poursuit sereinement et sûrement son chemin vers le développement au profit du peuple marocain.

C’est pourquoi, en réponse aux insultes de la presse algérienne, il est utile d’indiquer que les quotidiens espagnols, à fort tirage, ont été unanimes à souligner l’importance et le caractère spécial de la visite du Roi Juan Carlos 1er au Royaume du Maroc à l’invitation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

J’invite donc cette presse hostile au Maroc à lire cette simple revue de presse espagnole. Elle est éloquente et sans commentaire et constitue une réponse cinglante du berger à la bergère.

«Le Roi Juan Carlos effectue au Maroc une visite inédite dans la politique extérieure espagnole», titre «ABC», est de «renforcer le moment historique que traversent les relations entre les deux pays».

«Le ciment des relations solides et excellentes» entre le Maroc et l’Espagne reste «l’amitié quasi familiale entre le Roi Juan Carlos et Sa Majesté le Roi Mohammed VI», relève «ABC»,

Le journal «La Razon» met l’accent, pour sa part, sur l’«importance politique» du voyage du Roi Juan Carlos au Maroc à l’invitation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, faisant observer que cette visite reflète le «soutien sans équivoque de l’Espagne et des pays européens au Maroc», un pays qui serait «décisif dans la stabilité» de la région du Maghreb.

Par conséquent, écrit «La Razon», tous les ingrédients sont réunis pour faire de la visite du Roi Juan Carlos au Maroc un «évènement marquant» dans les relations bilatérales.

Pour sa part, «La Gaceta» qualifie d’«importante» la visite de travail officielle du Souverain espagnol au Maroc, ajoutant que la relation d’«amitié extraordinaire» unissant le Roi Juan Carlos et Sa.Majesté. le Roi Mohammed VI a toujours joué un rôle fondamental dans le raffermissement des relations bilatérales.

Ainsi, relève le quotidien, le déplacement du Roi Juan Carlos au Maroc ambitionne d’«approfondir les relations bilatérales et les excellentes relations entre les deux Souverains».

De leur côté, les journaux «El Mundo» et «El Pais» se sont fait l’écho de l’accueil chaleureux réservé au Roi Juan Carlos à son arrivée à l’aéroport Rabat-Salé.

Les quotidiens espagnols n’ont pas manqué de revenir également sur l’Iftar familial offert par Souverain marocain en l’honneur du Roi Juan Carlos.

Par ailleurs, lors d'une conversation avec des journalistes espagnols à Rabat, le Roi Juan Carlos 1er s'est dit satisfait des résultats de ce déplacement, qui avait pour objectif «d'approfondir les relations bilatérales et d'aller de l'avant dans la coopération entre les deux pays dans les domaines économique, social et culturel.»

Des commentaires et déclarations qui ont été largement relayés par la télévision publique espagnole et d’autres chaines de radio et de télé ibériques.

Enfin, au cours de cette visite, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le gouvernement et le peuple marocains ont montré l'importance qu'ils accordent à la relation avec l'Espagne et à la grande amitié existant entre les deux pays.

Farid Mnebhi.


Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage