leral.net | S'informer en temps réel

Marseille plie Guingamp, début en fanfare pour Payet (Regardez)


Rédigé par leral.net le Lundi 12 Août 2013 à 11:18 | | 0 commentaire(s)|

La vérité de l’été n’est pas toujours celle de la rentrée. Guingamp et l’OM l’ont trouvé ce dimanche, en clôture de la 1ère journée. Invaincu durant sa préparation, l’EAG a coulé devant des Marseillais qui avaient inquiété ces dernières semaines à mesure d’enchainer les contre-performances durant les matches amicaux. Il n’a pourtant fallu que 20 minutes aux joueurs d’Elie Baup pour effacer en partie les doutes entourant leur niveau. Bien aidés en cela, il est vrai, par une défense bretonne à la rue et qui avait déjà craqué deux fois en moins de cinq minutes.

Gignac, profitant d’une frappe repoussée d’André Ayew (2e, 0-1), puis Payet, à la réception d’un centre de ce même Ayew mal dégagé (4e, 0-2), profitaient d’un début de match improbable pour parfaitement lancer la saison olympienne. Payet, recrue phocéenne la plus chère de l’été, y allait même de son doublé quelques minutes plus tard, en catapultant dans les buts du pauvre Samassa un ballon cafouillé, encore une fois, par l’arrière-garde bretonne (16e, 0-3). Mais l’OM a ensuite sensiblement baissé le pied, malgré les belles promesses affichées par les autres recrues, Imbula et Mendy. Et a relancé des Guingamps qui ont peu à peu retrouvé leurs esprits.

Mandanda était chaud, sa défense moins

Enchainant les centres et les contres dangereux, l’EAG s’est longtemps cassé les dents sur un Mandanda des grands soirs, à l’image de Yatabaré (7e, 14e, 90e+2) ou Beauvue (46e). Le gardien et capitaine de l’OM s’offrait même le luxe de sortir un penalty de Yatabaré concédé par Diawara (51e). Il ne pouvait rien faire par contre pour rattraper la bévue de Nkoulou, dont la relance échouait dans les pieds de ce même Yatabaré, qui sauvait l’honneur pour le retour dans l’élite de Guingamp neuf ans après (74e, 1-3). De quoi laisser des regrets aux joueurs de Jocelyn Gourvennec, dont le début de match les a plombés.

Car en face, l’OM a affiché de sérieuses lacunes en défense, à l’image d’un Diawara titulaire mais loin du niveau affiché durant sa préparation. Le secteur offensif, à la fête durant vingt minutes, a également été moins en vue par la suite si ce n’est par fulgurances, comme sur ce retourné de Valbuena claqué par Samassa (33e), ou cet énorme raté de Payet (57e). Pas question donc de s’emballer sur ce premier succès phocéen de la saison. Il aura au moins le mérite de donner un peu de confiance aux joueurs d’Elie Baup. Pour Guingamp, il faudra s’appuyer sur le visage affiché après le premier quart d’heure pour espérer rester dans l’élite.






Hebergeur d'image