leral.net | S'informer en temps réel

Mary Teuw Niane : « Notre pays dispose d’un système éducatif performant et compte parmi les meilleures universités en Afrique de l’Ouest"

En prélude au 3e Salon de l’Enseignement Supérieur (SIES) des Etats membres de l’OCI qu’abrite le Sénégal du 09 au 12 mai 2016, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a, avec son collègue du Commerce, organisé une conférence de presse pour informer les journalistes mais aussi les étudiants sur l’importance de ce salon.


Rédigé par leral.net le Mardi 19 Avril 2016 à 13:57 | | 4 commentaire(s)|

Convaincu que l’organisation de ce salon s’inscrit dans la voie de la dynamisation des échanges entre les pays membres de l’Oci, le ministre du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des Produits locaux et des Pme, Alioune Sarr, a indiqué que cette initiative « est indispensable pour incliner notre balance commerciale ».

Le ministre de l’Enseignement supérieur, pour sa part, précisera que « ce choix de notre pays n’est pas fortuit, il témoigne de l’engagement des plus hautes autorités et de la position du Sénégal dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche en Afrique ». Mary Teuw Niane d'ajouter : « Notre pays dispose d’un système éducatif performant et compte parmi les meilleures universités en l’Afrique de l’Ouest et accueille une communauté importante d’étudiants étrangers qui proviennent de toute l’Afrique, d’Amérique et d’Europe ». l'en croire, « le Sénégal est devenu, au niveau africain, une plaque tournante pour l’enseignement supérieur, la science, la technologie et l’innovation avec l’accueil de grandes écoles et l’organisation de sommets internationaux ». Pour M. Niane, ce salon est une suite de la confiance placée en notre pays par la communauté internationale. L’objectif de ce salon, qui se tiendra après celle de 2011, organisée en Chipre du Nord et celle de Malaisie en 2015, est de « promouvoir les services de l’enseignement supérieur dans les Etats membres de l’organisation de coopération islamique en général et ceux de la République du Sénégal en particulier. Il vise, aussi, à établir des contacts directs entre les différents intervenants dans le domaine de la formation et de l’éducation, promouvoir l’investissement dans le secteur et de développer des partenariats entre les universités sénégalaises et celles des Etats membres de l’Oci, notamment, par les échanges d’étudiants et de formateurs », a-t-il précisé.

Mariama Kobar saleh









Hebergeur d'image



Hebergeur d'image