leral.net | S'informer en temps réel

Mary Teuw Niane à la cérémonie de remise de diplômes à la Fastef


Rédigé par leral.net le Samedi 20 Avril 2013 à 13:59 | | 1 commentaire(s)|

Mary Teuw Niane à la cérémonie de remise de diplômes à la Fastef
Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et des Universités, a présidé, ce matin, la cérémonie de remise des diplômes aux vacataires et maîtres contractuels à la suite de leur formation. La cérémonie a pour cadre l’amphithéâtre « Kocc Barma » de la Fastef (ex Ecole normale supérieure). Ces enseignants seront désormais intégrés dans la fonction publique après des années passées sur le terrain. Mary Teuw Niane a aussi inauguré un bâtiment flambant neuf au sein de la faculté de formation des enseignants.



1.Posté par kathior ka le 21/04/2013 02:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

État de droit, gouvernance vertueuse, transparence, etc. à l’épreuve des faits.
« Une civilisation qui ruse avec ses principes est une civilisation moribonde. »

Un recteur qui ignorait royalement l'autonomie des structures et les lois du Sénégal, avec une gestion hors norme tant décriée par les syndicats et des citoyens de tous bords se retrouve nommé Ministre de l'Enseignement Supérieur de la Recherche, sans autre forme de procès. Les faits avérés qui lui sont reprochés sont d'une telle gravité qu'il ne doit certainement son "salut" (c'est temporaire, car un jour chacun rendra des comptes, ces anciens amis du PDS ne diront pas le contraire) que grâce la transhumance du PDS à l'ARP à la 25ème heure. Les "amis" avant la patrie.

Problème de management (mal gouvernance, corruption, népotisme, dépenses de prestige, non respect des lois et des règlements, etc.) avec la complicité active ou passive de la communauté universitaire (avantages indus, intimidations, etc.), des autorités étatiques qui, jusqu’à présent, feignent de ne rien savoir (n’ont-ils pas les moyens de savoir ce qui se passe ?) pour éviter la confrontation avec ceux (les amis politiques !) qui sont nommés à la tête de ses structures et qui agissent parfois comme des monarques en gérant la chose publique à leur guise.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image