leral.net | S'informer en temps réel

Mary Teuw Niane aux étudiants de Ziguinchor : "Je voudrais vous ramener à beaucoup de retenue avant d’aller en grève"


Rédigé par leral.net le Samedi 10 Octobre 2015 à 08:20 | | 4 commentaire(s)|

Le ministre de l’Enseignement supérieur, Mary Teuw Niane, a, lors de sa visite des chantiers de l’université Assane Seck de Ziguinchor, écouté les doléances des étudiants et du personnel. "Les restaurants ne sont pas encore ouverts. On nous avait promis qu'ils allaient ouvrir le 5 de ce mois. C'est pareil pour les logements qui sont impraticables. Les bâtiments sont envahis par les herbes, les chambres par les moustiques. L'eau est inexistante. Nous sommes obligés d'aller au dehors pour chercher de quoi manger. Parfois, nous préparons dans nos chambres pour avoir le déjeuner", s’est plaint un étudiant en 4ème année au département de Mathématique, Physique-Chimie et Informatique. Abondant dans le même sens, Massaer Badji, vice-président de la commission sociale, étudiant en 3ème à la faculté des Sciences et Technologies fera savoir : « Nous sommes obligés de passer la nuit dans les couloirs parce que nous leur avons rendus les clés des chambres. Chacun se débrouille pour la restauration depuis le jour de notre arrivée le 05 octobre ». De son côté, le responsable du Pats ( Personnel administratif, technique et de service), Ibrahima Gassama, s’est désolé du fait qu’il n’y ait pas de locaux pour le personnel administratif. « Nous sommes obligés de nous entasser dans les bureaux, en plus d’un maque de matériel de bureaux », a-t-il informé.

Après avoir écouté les uns et les autres, le ministre les a rassuré mais a également déploré l’instabilité de l’université, depuis quelques années, du fait des grèves des étudiants. Ainsi, il leur a rappelé la place qu’occupe leur université mais aussi sa valeur et que, par conséquent, ils devraient mieux la valoriser et se mettre au travail. « Vous avez de bons enseignants et aussi une vie internationale scientifique avérée, je voudrais vous ramener à beaucoup de retenue avant d’aller en grève. Il ne faut pas gâcher l’or sur lequel vous êtes assis. C’est vous qui allez chercher de l’emploi, si vous mettez dans la tête des patrons d’entreprises que Ziguinchor, c’est l’instabilité, vous fragilisez votre insertion alors que vous avez une qualité de formation qui est enviable », leur a-t-il dit.

Mariama Kobar Saleh (Envoyée spéciale)








Hebergeur d'image





Hebergeur d'image