leral.net | S'informer en temps réel

Massaly prend la défense du ministre de l'Intérieur et égratigne le dernier Dircab de Me Wade: "Habib Sy n'a aucune leçon de morale à donner à qui que ce soit..."


Rédigé par leral.net le Jeudi 14 Avril 2016 à 06:12 | | 9 commentaire(s)|

Pa plus tard qu'il y'a deux jours, le dernier Directeur de Cabinet de Me Wade alors Président de la République a fait une sortie musclée pour s'en prendre au ministre de l'Intérieur.

Pour ceux qui n'ont pas suivi le train de l'actualité, Habib Sy, puisqu'il s'agit de lui, a laissé entendre: " Il faudrait que Abdoulaye Daouda Diallo se décharge de l’organisation des élections"

Il récusait ainsi l'actuel "premier flic du Sénégal" (ndlr: Abdoulaye Daouda Diallo) suite aux irrégularités notées lors du référendum du 20 mars dernier. "En tant que ministre de l’Intérieur, étant un haut cadre de l’administration, il devrait avoir une autre attitude que celle qu’il adopte actuellement", a dit Habib Sy.

Il nous revient de sources proches des libéraux du Pds qu'une réunion nocturne et restreinte de responsables de ce parti, tenue il y'a 24 heures, a été une occasion pour le tonitruant Lamine Massaly de "remonter les bretelles à Habib Sy".

Contre toute attente, Massaly a prit fait et cause pour le ministre de l'Intérieur, selon nos informateurs qui ont assisté à cette réunion.
Réagissant à cette sortie d'Habib Sy, nos interlocuteurs s'accordent à nous dire qu'aux yeux de Massaly, "le problème ne se situe pas au niveau du ministre de l'Intérieur, mais ce sont les leaders du Pds, du moins certains d'entre eux, comme Habib Sy qui ne mouillent pas, du tout alors le maillot. Des responsables comme Habib Sy gagneraient à descendre dans leur base, essayer de reconquérir le coeur des populations au lieu de s'attarder sur des futilités ou tenter de faire diversion... ".

Dans sa réaction,le Thiessois de renom étayera son argumentaire pour rappeler qu'en 2007, c'est Me Ousmane Ngom qui tenait les manettes du département de l'Intérieur et leur parti, le PDS avait pourtant raflé la mise, c'est à dire la Présidentielle. "Et, c'est le même Ousmane Ngom qui a organisé les élections en 2012 et nous avons perdu; donc c'est un faux débat. Habib Sy fait un mauvais procès à Abdoulaye Daouda Diallo" a renchéri Massaly.

Lequel,a conclu pour dire qu'Habib Sy "est très mal placé pour donner des leçons de morale ou de politique; lui, qui , se la coule douce à Dakar, est totalement en déphasage avec le vécu quotidien de ses parents de Linguère à telle enseigne qu'il a été déboulonné de la mairie, devrait faire profil bas "

Au cours de cette curieuse réunion tenue dans une résidence dakaroise sise à un jet de pierre de la Foire de Dakar, Massaly et Co se sont par la suite appesantis sur ce qu'ils ont appelé la question essentielle à savoir: "ce qui doit primer à quelques encablures des législatives et de la Présidentielle". Aussi, se sont-ils penché sur la personnalité du candidat déclaré du Pds (Karim Wade); lequel a été "approuvé au cours de cette réunion".

Joint au téléphone, Massaly confirme les propos que nos sources lui prête. Il laissera entendre cependant que c'est vraiment un poncif que de dire que le Pds ira à la reconquête du pouvoir et qu'il reste encore arrimé à son mentor Me Wade et à ses idéaux, non sans souscrire entièrement à la candidature annoncée de Wade fils.
Et, pour terminer, Massaly de promettre une grande interview sur les sujets qui brûlent l'actualité au Sénégal et dans le reste du globe.

dakarposte.com






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image