leral.net | S'informer en temps réel

Massaly répond à Mody Niang : "C’est un méchant, un homme qui brûle de jalousie et de haine envers moi …"


Rédigé par leral.net le Samedi 29 Août 2015 à 00:19 | | 39 commentaire(s)|


Dans un article contribution publié par une certaine presse, l’inspecteur de l’Enseignement élémentaire à la retraite et non moins écrivain, Modou Niang s’en est pris terriblement à Mouhamadou Lamine Massaly. Très outré par ce qu’il appelle "des accusations gratuites et de haine viscérale" envers sa personne, le jeune responsable libéral n’attend pas se laisser faire. Selon lui, Mody Niang est un homme jaloux de ma réussite. "Il est l’incarnation typée de la méchanceté. Voilà un enseignant qui, après sa retraite, est tombé dans le dénuement total et, c’est ce qui lui fait mal. J’ai grandi dans le même quartier à Thiès que son jeune frère, aujourd’hui décédé. Je l’aidais souvent à payer ses ordonnances. Sa famille n’a rien et il brûle de jalousie et de haine envers moi", a dit avec rage le jeune libéral avant de poursuivre : "Ce vieux doit cesser de raconter ces tissus de mensonges. Tout le monde sait qu’il est à la solde du pouvoir en place. Il ne peut me nuire. C’est un mercenaire de la plume. Qu’il cesse ces balivernes qui ne le grandissent pas !", regrette Massaly. Sur les accusations de détourneur de deniers publics, il répond : "Mody Niang est animé par une seule volonté de me nuire. Peine perdue ! J’étais Président du Conseil d’Administration d’une société d’Etat. Tout le monde sait qu’un PCA n’est jamais ordonnateur de dépense(s). Comment peut –on m’accuse de s’être enrichi illicitement avec de l’argent de la SIRN ? Qu'il cesse sinon, ce sera œil pour œil, dent pour dent', a menacé l’ex-pensionnaire de la Maison d'arrêt de Rebeuss.






Hebergeur d'image